LDC - L'OL a eu peur du vide... (résumé et notes de Lyon-Shakhtar)

Commentaire(s)
LDC - L'OL a eu peur du vide... (résumé et notes de Lyon-Shakhtar)
Ferland Mendy a été l'un des meilleurs Lyonnais face à Donetsk. OL SHAKHTAR 2E JOURNéE LDC

Dans un Groupama Stadium vidé de son public, l'OL a concédé le match nul contre le Shakhtar Donetsk, après avoir accusé un retard de deux buts. Vainqueurs a City il y a deux semaines, les Gones ont bien failli tout gâcher...

Ligue des Champions - 2ème journée (Groupe F)
Olympique Lyonnais - Shakhtar Donetsk : 2-2 (0-1)
But : Dembélé (70ème) et Dubois (72ème) pour l'OL ; Moraes (45ème et 55ème) pour le Shakhtar.

Deux semaines après sa victoire retentissante à l’Etihad Stadium, l’Olympique Lyonnais était attendu au tournant au Groupama Stadium ce mardi soir. Mais pas par ses supporters, privés de déplacement à Décines en raison du huis clos total décidé par l’UEFA. C’est donc dans une enceinte quasiment vide (environ un millier de personnes étaient présentes en comptant les invités et les salariés des deux clubs) que les hommes de Bruno Genesio ont tenté de confirmer leur exploit de la première journée face à City. Malheureusement, leur prestation a elle aussi frisé avec le néant...

Dès l’entame du match, le Shakhtar Donetsk a imposé le tempo à Nabil Fekir et ses coéquipiers, totalement dépassés par l’impact et la qualité technique des ukrainiens. "On a eu beaucoup de mal en première mi-temps", a justement reconnu le capitaine Lyonnais après la rencontre. Il faut dire que son pressing parcimonieux sur la défense adverse a permis aux joueurs de Donetsk de ressortir tranquillement les ballons, souvent pour trouver Ismaily, un latéral gauche très offensif qui a énormément fait souffrir le flanc droit de l’OL. Sa première percée à la demi-heure de jeu a abouti sur une frappe de Marlos détournée par Anthony Lopes (30ème). La seconde, qui a surpris Tousart, a permis à Junior Moraes d’ouvrir le score en reprenant son excellent centre du gauche, au premier poteau (45ème).

Moraes fait coup double après la pause

Et puis, au bord du vide, Lyon a réagi. "À la mi-temps, on s’est dit qu’on se devait de bousculer un peu plus cette équipe. On les a trop laissés jouer en première période", a admis Houssem Aouar au coup de sifflet final. C’est pourtant lui qui a plombé la bonne entame des Gones à la reprise. Il a d’abord empêché Jason Denayer d’égaliser, en déviant dans le but, mais en position de hors-jeu, la bonne tête du défenseur belge consécutive à un corner de Fekir (52ème). Trois minutes plus tard, sa perte de balle a entraîné un contre au bout duquel Moraes est allé doubler la mise pour le Shakhtar, en ouvrant magnifiquement son pied devant un Léo Dubois trop peu incisif (55ème).

Bruno Genesio, qui avait décidé de laisser Memphis Depay sur le banc au coup d’envoi, a alors pris les choses en mains en faisant entrer l’attaquant néerlandais à la place d’un Bertrand Traoré fantomatique, pour faire passer son système en 4-4-2 losange. Un changement tactique qui s’est avéré payant seulement sept minutes plus tard quand, après une longue phase de possession, Moussa Dembélé s’est élevé plus haut que Rakitskiy pour reprendre de la tête un centre de Fekir et réduire le score (70ème). Le numéro 9 de l’OL, qui venait de vendanger une énorme occasion dans la surface de Pyatov (68ème), après avoir raté un premier face à face avec le gardien adverse en tout début de rencontre (11ème), a ainsi sauvé son match.

Une fin de match complètement folle

Loin de l'entame soporifique des Rhodaniens, on a alors eu droit à vingt dernières minutes complètement folles, où les occasions se sont succédées devant les buts ukrainiens. Et l’OL n’a pas tardé à faire mouche une seconde fois, quand Aouar a trouvé dans la surface Léo Dubois pour lui permettre d’égaliser (72ème). Euphoriques, les Lyonnais auraient même pu prendre l’avantage dans la foulée si Dembélé n’avait pas encore gâché, seul face à Pyatov, un contre rondement mené par Depay (78ème), ou si ce dernier avait fait preuve d’un peu plus de promptitude au moment de conclure à deux mètres du but (81ème).

Mais les Gones auraient tout aussi bien pu concéder ce cinquième but du match, quand la frappe de Kayode, suite à une talonnade inspirée de Marlos, s'est écrasée sur la barre de Lopes (90ème), et au terme de cette rencontre si particulière, tant dans son scénario que pour ses circonstances, l'Olympique Lyonnais peut s'estimer heureux de s'en sortir avec un nul. Après la victoire de Manchester City en début de soirée, ce point lui permet de rester en tête de sa poule F jusqu'au 23 octobre et son prochain match sur la scène européenne, à Hoffenheim. Mais dès dimanche, c'est le PSG qui se présentera sur sa route pour clôturer la 9e journée de Ligue 1. Cette fois, il faudra sortir un match plein...

LES NOTES

OL : Lopes (5) - Dubois (5), Marcelo (4), Denayer (6), Mendy (6) - Tousart (5), Ndombélé (4) - Traoré (3), Fekir (5), Aouar (5) - Dembélé (4).

Shakhtar : Pyatov (4) - Matviyenko (3), Krivstov (3), Rakitskiy (4), Ismaily (7) - Maycon (5), Stepanenko (5) - Marlos (6), Patrick (6), Taison (7) - Moraes (8).

Photos associées