à la une
Dimanche 25 Octobre

LDC - L'OL donne une leçon à Manchester City et voit les demies (résumé et notes)

Commentaire(s)
LDC - L'OL donne une leçon à Manchester City et voit les demies (résumé et notes)
L'OL s'impose face à Man City 1/4 LDC

L'Olympique Lyonnais réalise un deuxième exploit ! Après avoir éliminé la Juve en huitième, l'OL passe Manchester City (victoire 3-1) avec une leçon de réalisme et ira défier le Bayern Munich mercredi.

Ligue des champions - Quarts de finale

Manchester City
1 - 30 - 1 Lyon
K. De Bruyne 69'
24' M. Cornet
79' M. Dembélé
87' M. Dembélé

Si Pep Guardiola a un palmarès long comme le bras et des références à n'en plus finir, que ce soit avec Manchester City, le Bayern Munich ou le FC Barcelone, l'entraîneur espagnol a visiblement un Némésis : l'Olympique Lyonnais. L'année dernière déjà, au cours d'une double confrontation en phase de poules de LDC, le technicien de Man City n'avait réussi qu'à gratter qu'un point (2-2), et s'était incliné à domicile (1-2). Plus que l'OL, Guardiola avait subi, en grande partie, la loi de Maxwel Cornet, auteur de 3 des 4 buts rhodaniens. Et ce soir, pour les quarts de finale de Ligue des Champions, Manchester City a retrouvé l'Ivoirien, positionné en tant que piston gauche. Lien de cause à effet ou non, il est important de souligner le changement tactique de Pep Guardiola pour aborder la rencontre.

Maxwel Cornet, encore !

D'ordinaire, le technicien espagnol aligne sa formation en 4-3-3 et a finalement changé de dispositif pour affronter l'OL : un 3-5-2 à forte allure défensive avec Gündogan et Rodrigo en double pivot. Résultat, les Mancuniens mettent le pied sur le ballon sans créer d'occasion sur les 27 premières minutes : 60% de possession et 0 tir. En face, l'OL trouve la faille sur l'une de ses premières occasions par l'inévitable... Maxwel Cornet. L'Ivoirien profite d'un appel dans la profondeur de Toko Ekambi, couvert par Kyle Walker, et lance parfaitement par Marçal. L'attaquant lyonnais est rattrapé par Eric Garcia, qui renvoie sur Cornet. En première intention, le Gone punit Ederson, auteur d'une mauvaise sortie, d'une enroulée du pied gauche (0-1, 24ème).

Ce but a le mérite de pousser Guardiola à bousculer son frileux système et revenir à un 4-3-3 plus ordinaire. Très vite, les Mancuniens se créent des occasions sans trouver la faille pour autant. Il faudra attendre la seconde mi-temps pour que Man City se montre beaucoup plus dangereux devant les cages d'Anthony Lopes. Le portier lyonnais, qui a d'abord repoussé plusieurs tentatives, est toutefois impuissant face à la frappe plat du pied de Kevin De Bruyne (1-1, 69ème). Mais comme les trois autres quarts de finale du Final-8, cette rencontre passe dans l'irrationnel dans le dernier quart d'heure.

Rudi Garcia remporte la bataille des changements...

Rudi Garcia décide alors de lancer du sang neuf avec Moussa Dembélé. L'attaquant, frustré de ne pas avoir débuté les deux rencontres de LDC face à la Juve et ce soir, fait mouche au bout de 4 minutes seulement ! Sur une perte de balle d'Aymeric Laporte au milieu de terrain, Houssem Aouar expédie un ballon en profondeur pour Toko-Ekambi, hors jeu, qui laisse passer pour Dembélé. Le Français, qui profite d'une glissade de Laporte, s'en va défier Ederson et termine avec un brin de chance (1-2, 76ème). Si le scénario est parfait pour les Gones, il est proche de connaître un nouveau rebondissement à la 86ème minute, lorsque Raheem Sterling se retrouve seul face à cage déserte de Lopes. Le portier, battu par un centre de Gabriel Jesus, laisse la voie libre au Britannique, qui tire finalement au dessus de la barre transversale. Un invraisemblable raté, qui va faire plonger Man City, quelques secondes plus tard...

Sur l'action suivante, Caqueret, qui gratte un énième ballon, permet à l'OL de se lancer à l'assaut des cages mancuniennes. Aouar, côté gauche, pousse Ederson à la faute avec une frappe plat du pied et le portier relâche la balle devant Dembélé, qui n'a plus qu'à finir du gauche (1-3, 87ème). En dix minutes, l'ancien du Celtic s'offre un doublé et permet à Lyon d'atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions ! Pour Lyon, le rêve d'arracher la Ligue des Champions est toujours permis, d'autant plus que le groupe lyonnais montre de belles valeurs de solidité et de cohésion. À l'inverse, Pep Guardiola, qui a un banc pourtant bien garni (Bernardo Silva et Phil Foden ne sont pas entrés), enchaîne un troisième revers de rang en quart de finale de la Ligue des Champions. L'élimination de trop ?

Photos associées