à la une
Samedi 28 Novembre

LDC - L'OL se rate et manque la qualif' (résumé et notes de Zénit-OL)

Commentaire(s)
L'OL a tout raté
L'OL a tout raté 5E JOURNéE LDC

Les Lyonnais, qui n'avaient besoin que d'une victoire pour se qualifier, se sont inclinés 2-0 à Saint-Pétersbourg, face au Zénit. Trop peu dangereux, les Gones sont passés au travers de leur match, tout comme leur coach Rudi Garcia.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe G

Zenit
2 - 01 - 0 Lyon
A. Dzyuba 42'
M. Ozdoev 84'

Alors qu'une victoire face au Zénit permettait de se qualifier pour les huitièmes de la Ligue des Champions, les joueurs de l'Olympique Lyonnais ont tout raté, ce mercredi soir, au stade couvert de Krestovsky. En s'inclinant face aux Russes (0-2), les Rhodaniens permettent à leur adversaire du soir de récupérer la deuxième place et n'ont plus leur destin entre les mains pour la qualification... En raison d'une préparation tronquée, entre les blessures de Memphis Depay et Houssem Aouar, les deux maîtres à jouer, et les forfaits de dernière minute de Thiago Mendes et Martin Terrier, les Gones se sont présentés avec une équipe pour le moins étonnante. Malgré la présence du jeune espoir Maxence Caqueret sur le banc, milieu défensif de formation, Rudi Garcia a décidé de privilégier l'expérience en terme d'âge en titularisant Jason Denayer dans un double pivot avec Lucas Tousart. Forcément, le défenseur belge ne s'est pas senti à son aise et son positionnement était très (trop) souvent hasardeux.

En terme de jeu, l'équipe de Rudi Garcia n'a quasi rien montré en première période, excepté un centre dévié par un défenseur russe en direction de ses propres cages. Les schémas de jeu lyonnais sont clairement simplistes puisque les défenseurs sautent la ligne du milieu pour trouver les 4 attaquants en transition. Résultat, le bloc est scindé en deux et les offensifs doivent compter sur les exploits de Jeff Reine-Adelaïde pour créer quelques brèches. En face, les Russes ne réalisent pas un énorme match non plus mais les quelques actions collectives font mal à la défense rhodanienne. Joachim Andersen, complètement dépassé sur le match, est à la ramasse complet lorsqu'il doit gérer des duels défensifs et écope même d'un carton jaune, dès la 29ème minute, pour une faute sur Dzyuba. Clairement pas dans son match, le Danois, recruté pour 30 millions d'euros cet été, offre une occasion en or aux Russes, en relançant plein axe sur un joueur du Zénit. Azmoun, très remuant, s'appuie alors sur Kouzyaïev à 20 mètres du but et s'infiltre dans la surface lyonnaise. Face à Lopes, sorti dans ses pieds, l'attaquant parvient à dévier le ballon mais sa frappe s'échoue sur le poteau (36ème). Finalement, c'est sur un corner concédé par Andersen, encore lui, que les locaux vont trouver la faille six minutes plus tard. Sur un superbe service de Douglas Santos, Dzyuba prend le dessus sur Marcelo et place la balle hors de portée de Lopes (42ème).

Des changements qui tardent à intervenir, l'OL se fait punir

Au retour des vestiaires, les Gones rentrent un peu mieux dans la rencontre avec un bloc positionné plus haut et un pressing de meilleure facture. Les situations sont plus nombreuses (47ème, 51ème, 54ème, 56ème, 60ème, 61ème) sans pour autant trouver la faille. De son côté, Marçal oblige son coach à cramer un premier changement en sortant sur blessure à l'heure de jeu (entrée de Koné). En cruel manque de création, le technicien tarde tout de même à faire rentrer des offensifs malgré les présences d'Amine Gouiri, sorti à la mi-temps de la Youth League pour renforcer les A, ou de Rayan Cherki, grand talent de la formation. A un quart d'heure du terme, Garcia se décide enfin à changer son équipe et lance le second. Déjà réputé pour sa grande créativité et sa technique de balle, le gamin de 16 ans n'a qu'une quinzaine de minutes pour faire basculer la rencontre, tandis que le premier ne rentre qu'après la 83ème minute. L'OL perd avec 5 défenseurs sur le terrain mais il faudra attendre l'entrée de Gouiri, à la place d'Andersen (83ème), pour remettre Denayer à son poste de prédilection...

Beaucoup trop frileux au coup d'envoi, le coach lyonnais tente le tout pour le tout avec cet ajustement. Et, comme un signe du hasard, il encaisse un second but quasi-instantanément. Sur un ballon perdu par Jeff Reine-Adelaïde au rond central, les Russes se projettent côté droit avec Erokhin. Ce dernier, pas vraiment attaqué par Jason Denayer, ajuste un centre mal dégagé par Marcelo. Le ballon lui revient, et -cette fois- son nouveau centre arrive sur Zhirkov, qui remet en première intention pour Ozdoev. Ce dernier tente sa chance du gauche et sa frappe, déviée par Marcelo, trompe Lopes à contre-pied ! (84ème). Plus qu'un match sans et une défaite plus que logique, ce revers compromet sérieusement l'avenir de l'OL en Ligue des Champions. Alors qu'ils avaient la qualification à portée de main, les Gones ne sont désormais plus maîtres de leur destin, étant donné que le Zénit passe à la 2nde place en raison de la différence de but particulière. Une soirée cauchemardesque.