à la une
Vendredi 25 Septembre

LDC - La salve de Leonardo avant PSG-Atalanta

Commentaire(s)
LDC - La salve de Leonardo avant PSG-Atalanta
Leonardo avait des messages à faire passer mercredi soir. 1/4 LDC

A une semaine du quart de finale contre l'Atalanta, le directeur sportif du PSG a pris la parole hier. Tout en affichant un certain optimisme, il en a profité pour égratigner les instances sur la gestion de la crise, notamment du point de vue du calendrier.

Première sortie médiatique de l'été pour Leonardo. Le directeur sportif parisien est sorti du bois hier soir, après le match amical face à Sochaux et à une semaine du quart de finale contre l'Atalanta Bergame, pour évoquer la préparation des champions de France à ce rendez-vous européen décisif. Evidemment, il ne la juge pas optimale.

Le dirigeant brésilien s'en est pris avant tout au calendrier. "On a une Ligue 1 qui va commencer le même jour que la finale de la Ligue des Champions (le 23 août)", a-t-il déploré, dans des propos relayés par L'Equipe. Quant à la finale de la Coupe de France, "on l'a jouée peut-être pour faire plaisir au président" de la FFF, Noël Le Graët, a ajouté Leonardo, qui s'est aussi plaint du comportement des joueurs stéphanois. On se souvient qu'un tacle non maîtrisé de Loïc Perrin a conduit à la blessure de Kylian Mbappé, très incertain pour le final 8 de la C1.

Leonardo reste optimiste

Au possible forfait de Mbappé, il faut aussi ajouter l'inquiétude qui entoure l'état de santé de Marco Verratti, victime d'un coup au mollet, et l'absence déjà actée de Layvin Kurzawa, touché musculairement à une cuisse. "On a été cassés dans le rythme, on arrive dans des conditions différentes des autres", a déploré Leonardo. "Et pourtant, la première règle érigée par l'UEFA : on doit avoir des conditions pareilles pour tout le monde et aujourd'hui, ce n'est pas comme ça."

Pas question, pour autant, de virer dans le catastrophisme, alors que le PSG a remporté tous ses matchs depuis la reprise et que le groupe de Tuchel affiche une unité rarement constatée depuis l'arrivée de QSI. "Je suis optimiste avec un groupe très engagé", a-t-il assuré. "On ne veut pas entrer dans la psychose. On a une équipe qui pourra être compétitive en quarts de finale de C1." Rendez-vous dans une semaine.