à la une
Mercredi 30 Septembre

LDC - Le Bayern humilie le Barça et s'offre une victoire surréaliste ! (résumé et notes)

Commentaire(s)
LDC - Le Bayern humilie le Barça et s'offre une victoire surréaliste ! (résumé et notes)
Serge Gnabry et le Bayern ont survolé les débats. 1/4 LDC

Le troisième quart de finale de la Ligue des Champions nous a offert un match surréaliste entre le Bayern Munich et le FC Barcelone : les Allemands l'ont emporté 8 buts à 2 sur les Catalans !

Ligue des champions - Quarts de finale

FC Barcelone
2 - 81 - 4 Bayern Munich
D. Alaba (CSC) 7'
L. Suárez 57'
4' T. Müller
21' I. Perisic
27' S. Gnabry
31' T. Müller
63' J. Kimmich
82' R. Lewandowski
85' Philippe Coutinho
89' Philippe Coutinho

Le format, le contexte et l’absence de spectateurs faisaient déjà de cette Champions League 2019-2020 une édition très particulière. Elle a encore pris une toute autre dimension ce vendredi soir, après son troisième quart de finale entre le FC Barcelone et le Bayern Munich. Les champions d’Allemagne ont non seulement sorti le dernier club espagnol encore en lice avant le dernier carré, une première depuis 2007, mais ont surtout humilié les Catalans...

Les premières minutes ont immédiatement fait comprendre qu’on allait assister à un match d’anthologie. Les occasions se sont multipliées, des deux côtés du terrain, et il n’en a pas fallu beaucoup pour que les filets commencent à trembler. À la 4e minute, Thomas Müller est venu crucifier une première fois Ter Stegen, en concluant un une-deux plein de finesse avec Lewandowski suite à un bon débordement d’Ivan Perisic. Trois minutes plus tard, c’est David Alaba, cible du Barça sur le mercato, qui a remis les compteurs à égalité, en déviant malencontreusement du pied droit, dans ses propres filets, un centre de Jordi Alba qui tentait de trouver Luis Suarez (7e). L’Uruguayen n’était pas loin de mettre les siens devants, quelques instants plus tard, mais a perdu son duel avec Neuer (9e). Dans la foulée, un centre de Messi est venu mourir sur le poteau du portier allemand (10e).

Coutinho termine le Barça

Mais si les attaquants barcelonais semblaient dans un bon soir, leurs coéquipiers de la défense ont littéralement sombré. Nelson Semedo et Sergi Roberto, alignés dans le couloir droit pour bloquer le duo Davies-Perisic, ont amorcé la chute du Barça en perdant un ballon aux trente mètres, exploité à merveille par Gnabry et Perisic, venu fusiller Ter Stegen à bout portant (21e). La machine munichoise était lancée, huilée à la perfection pour inscrire un troisième but à la suite d’un mouvement somptueux entre Thiago Alcantara, Leon Goretzka et Serge Gnabry, solide pour résister à Lenglet et plein de sang-froid pour tromper Ter Stegen (27e). Quatre minutes plus tard, Thomas Müller s’offrait le doublé en coupant parfaitement un centre de Kimmich au premier poteau devant Lenglet, encore dépassé (31e).

Les attaquants ont pris le pas sur les défenseurs et cette analyse, malgré le score largement en faveur du Bayern, ne vaut pas que pour ce qu’il s’est passé dans le camp barcelonais. Luis Suarez l’a prouvé en humiliant Jérôme Boateng pour réduire le score, peu après la mi-temps (57e). Mais l’espoir fut de courte durée pour Quique Setién et ses hommes, une nouvelle fois transpercés dans le couloir gauche par Alphonso Davies, venu servir sur un plateau Joshua Kimmich pour le cinquième but (63e). Le festival offensif du Bayern n’aurait pas été complet si Robert Lewandowski n’y était pas allé de son propre but, finalement inscrit à la 82e sur un bon centre de Coutinho. Le Brésilien n’a d’ailleurs eu aucune pitié pour le club qui, rappelons-le, le prête au Bayern, et ne s’est pas privé d’aller s’offrir un doublé en fin de match (85e et 89e).

8 buts à 2. C'est la première fois dans l'histoire de la Ligue des Champions qu'une équipe marque huit buts dans un match à élimination directe. La première fois, aussi, que le club culé en encaisse autant dans toute son histoire. La performance des Allemands est aussi remarquable que la chute du Barça est lamentable. Leader de Liga avant la crise et dépassé par le Real Madrid durant la reprise, secoué par les tensions entre joueurs, entraîneur et dirigeants ces derniers mois, le club culé devrait connaître une fin d'été agitée... Le Bayern, de son côté, attendra le dernier quart de finale entre Manchester City et Lyon, samedi, pour connaître son futur adversaire en demie, mercredi prochain.