à la une

LDC - Le FC Séville donne une leçon à Rennes (résumé et notes)

Commentaire(s)
Rennes s'incline
Rennes s'incline 2E JOURNéE LDC

Le Stade Rennais s'est incliné face à plus fort, tout simplement. À domicile, le Séville FC a dominé, de la tête et des épaules, les Bretons même s'ils s'inclinent sur la plus petite des marges (0-1).

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe E

FC Seville
1 - 00 - 0 Rennes
L. de Jong 55'

Le Stade Rennais poursuit son apprentissage en Ligue des Champions mais cette fois sans le moindre point à la clé. Si les Bretons ont glané un point la semaine passée face à Krasnodar et auraient pu faire mieux, ces derniers se sont heurtés à un obstacle bien trop gros pour eux ce soir : le Séville FC. Le dernier vainqueur de la Ligue Europa, tête de série du groupe, a fait un récital durant 90 minutes dans l'intensité, la technique et les intentions de jeu.

Dès les premières secondes, les Andalous ont décidé d'asphyxier les Rennais et sans un excellent Alfred Gomis, la note aurait pu être très très salée. Le portier, qui dispute son deuxième match de LDC seulement, détourne une reprise de volée du pied gauche de Munir sur sa barre transversale dès la 6ème minute. Au total, le Sénégalais s'est employé à 6 reprises en première mi-temps pour repousser les assauts sévillans. En pleine souffrance, les Bretons vont aussi perdre Daniele Rugani au bout d'un quart d'heure, à la suite d'une douleur à la cuisse gauche. Le défenseur central italien est pourtant l'un des seuls garants de l'expérience rennaise en LDC. Ainsi, les jeunes Bretons, encore naïfs à ce niveau, laissent beaucoup trop d'espace pour les ailiers hispaniques, à l'image de Lucas Ocampos et Munir souvent seuls dans les couloirs.

Alfred Gomis finit par craquer

Si Rennes tient bon en première mi-temps malgré les 14 tirs de Séville (un record cette saison en LDC), le valeureux Alfred Gomis ne fait que retarder l'échéance et la seconde mi-temps va rapidement tourner à l'avantage des locaux. Après un nouveau remplacement sur blessure (Bourigeaud pour Léa-Siliki à la 49ème), Séville passe la vitesse supérieure à l'image de deux actions chaudes créées par Ocampos (47ème) et Munir (51ème). C'est finalement Luuk de Jong qui va venir à bout d'Alfred Gomis à la 55ème en étant à la retombée d'un superbe centre d'Acuna. Le Batave, seul face aux cages, termine d'un plat du pied droit en première intention.

Après l'ouverture du score, Séville se relâche un peu et Rennes tente de sortir la tête de l'eau. Clément Grenier lâche alors la deuxième frappe du match pour les Noirs sur un coup-franc lointain et tendu, qui oblige Bounou à s'employer (70ème). Pour autant, les Espagnols répondent à cette offensive par deux nouvelles grosses occasions : une tête de Lucas Ocampos juste à côté des cages (73ème) et surtout cette mine de Jordan qui vient s'écraser sur la barre (79ème). Rennes continue d'apprendre le haut niveau avec cette défaite, mais il faudra faire plus dans les prochaines semaines pour espérer accrocher le billet pour la Ligue Europa.