à la une

LDC - Le PSG fait un gros coup à Man United (résumé et notes)

Le PSG s'impose grâce à un doublé de Neymar
Le PSG s'impose grâce à un doublé de Neymar 5E JOURNéE LDC

Avec du caractère, le PSG s'est imposé ce soir à Manchester United trois buts à un. Paris a son destin entre ses mains pour le dernier match face à Basaksehir la semaine prochaine, et prend la tête du groupe.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

Manchester United
1 - 31 - 1 Paris
M. Rashford 32'
6' Neymar
69' Marquinhos
91' Neymar

Dos au mur après la victoire, certes à l'arrachée, de Leipzig face à l'Istanbul Basaksehir (4-3), le PSG était dans l'obligation de ne pas perdre sur la pelouse d'Old Trafford, contre Manchester United, ce mercredi soir. Si l'enceinte mancunienne est quasiment imprenable, les Parisiens ont mis tous les ingrédients en début de match pour prendre l'avantage. Bien organisés, généreux dans l'effort et morts de faim, les hommes de Thomas Tuchel rassurent, durant le premier quart d'heure, après les prestations bien fades face à Leipzig en LDC, mais aussi contre Monaco et Bordeaux en Ligue 1. Et l'ouverture du score arrive prématurément par l'intermédiaire de Neymar. Sur une frappe contrée de Kylian Mbappé, le Brésilien déboule côté droit, dans l'angle des six mètres, et trompe De Gea avec une frappe limpide (6ème). Le PSG est devant et les Parisiens mettent le pied sur le ballon.

Avec 3 joueurs derrière pour relancer (Marquinhos, Kimpembe et Danilo), les latéraux parisiens ont plus de liberté offensivement et cela s'est ressenti sur le premier but, puisque Diallo, exceptionnellement repositionné dans le couloir gauche, est à l'origine de l'interception. Florenzi, quant à lui, s'illustre à la 10ème minute en interceptant très haut un ballon de la défense de Manchester avant d'envoyer une lourde frappe détournée par De Gea (10ème). Mais après un gros quart d'heure, Paris concède un gros temps faible et commence à reculer, au fur et à mesure du temps. Si le fait de voir Kylian Mbappé défendre à 10-15 mètres du but de Keylor Navas est rassurant sur l'état d'esprit affiché par le numéro 7 et l'entente dans le groupe, cela traduit la difficulté des Parisiens de sortir la tête de l'eau. Dans cette période délicate, Danilo s'illustre d'abord en réalisant des interventions bien senties devant Cavani (13ème), Rashford (15ème), Bruno Fernandes (21ème) ou encore Martial (30ème).

Fred aurait pu/dû être expulsé

Mais le moment où Paris faiblit se situe à la 23ème minute. Sur une faute obtenue par le PSG, Leandro Paredes et Fred s'accrochent, avant un léger coup de tête du second sur le premier. Paredes, à l'expérience, reste par terre durant de longues minutes, avant l'intervention de l'arbitrage vidéo pour aider l'arbitre à trancher concernant la sanction. Après visionnage, ce dernier ne distribue qu'un carton jaune au Mancunien, et les Parisiens s'estiment victimes d'une erreur arbitrale. Déjà dans le dur à ce moment-là, les Parisiens perdent leur calme dans la difficulté et la sérénité n'est clairement plus au rendez-vous. Elle se ressent d'ailleurs sur Danilo, qui perd le ballon devant Bruno Fernandes aux 25 mètres à la 32ème minute. Résultat, Martial est trouvé et tente sa chance aux abords de la surface, mais trouve Navas sur sa route. Le portier repousse malheureusement sur Wan-Bissaka, qui remet en une touche pour Rashford. Là, le jeune talent anglais s'illustre avec une frappe à ras-de-terre, déviée par le malheureux Danilo au fond des cages (32ème).

Juste avant la pause, Fred commet encore une grosse faute sur Paredes avec une semelle sur le pied de l'Argentin, mais c'est finalement le Parisien qui est sanctionné d'un carton jaune (37ème). La tension est donc palpable sur le terrain et Neymar se fait un nouvel ami avec Scott McTominay. Les deux hommes ont d'ailleurs échangé quelques coups juste avant la pause. La mi-temps tombe d'ailleurs à point pour Paris, puisque juste avant la pause, Bruno Fernandes est à la réception d'un superbe long ballon de Martial. Le milieu portugais, qui a pourtant une lourde frappe, ne tente pas sa chance et manque sa passe. Une aubaine pour Paris (44ème).

La barre d'Edinson Cavani au retour des vestiaires

Si Paris a bien débuté la rencontre, le retour des vestiaires est absolument manqué par les hommes de Thomas Tuchel. Les Parisiens, qui veulent contrôler le ballon assez haut sur le terrain, se font transpercer par les contres des Red Devils. Dès la 49ème minute, le PSG n'est pas loin de se faire punir sur une action initiée par Edinson Cavani et Marcus Rashford. L'Anglais fait un une-deux rapide sur le côté gauche avec l'Uruguayen avant de pénétrer dans la surface. Le centre du buteur mancunien arrive au second poteau pour Anthony Martial, cruellement seul, qui envoie le ballon bien au dessus des cages de Navas (49ème). Un premier avertissement sans grosse punition pour les Parisiens.

Pour autant, ni Thomas Tuchel, ni les Parisiens ne rectifient le tir, et Edinson Cavani n'est pas loin de crucifier son ancien club, 8 minutes plus tard. Lancé dans la profondeur par Anthony Martial, El Matador, couvert par Marquinhos et Danilo, file vers les cages. Il devance la sortie de Navas avec une sublime balle piquée, qui vient s'écraser sur la barre transversale (57ème). Sur le second ballon, Marquinhos lâche un tacle plein de rage pour dévier la frappe d'Anthony Martial. En quinze minutes, Manchester United a tenté sa chance à 4 reprises, tandis que Paris n'a pas eu la moindre occasion.

Le match bascule en deux minutes

Mais dans le football, les détails font la différence, la chance également, et Paris va enfin profiter d'événements favorables dans cette rencontre. Sur la première action offensive des Parisiens en seconde mi-temps, l'entrant Mitchel Bakker n'est pas loin de se transformer en héros. Bien servi par Neymar, le Batave tente sa chance avec un plat du pied gauche, repoussé du bout du doigt par David De Gea (68ème). Mais sur le corner, Paris voit la lumière grâce à Marquinhos. Le coup de pied de coin bien botté par Neymar revient dans les pieds d'Herrera, lui aussi entré quelques minutes auparavant, qui tente sa chance aux abords de la surface. La frappe file hors du cadre mais Abdou Diallo est sur la trajectoire et remet en première intention vers Marquinhos. Le capitaine parisien, sauveur à la 57ème minute, se transforme en tueur dix minutes plus tard puisqu'il contrôle et marque devant De Gea (68ème). La joie est communicative dans les rangs parisiens, qui n'étaient pas loin de la désillusion puisque le talon de Marquinhos est pile poil au même niveau qu'un talon mancunien.

Le match bascule alors et Fred va enfin être récompensé d'un carton rouge, après 70 minutes compliquées. Le Brésilien, sur l'engagement, perd le ballon après un contrôle plutôt long et tente de se rattraper en taclant. S'il touche le ballon, il emporte avec lui Ander Herrera et écope de son deuxième carton jaune (71ème). Les mauvaises nouvelles s'enchainent encore pour Man U puisque Marcus Rashford sort sur blessure à la 74ème minute, remplacé par Paul Pogba.

En toute fin de match, Paris recule logiquement mais dispose de plusieurs occasions intéressantes en contre pour tuer le match. Kylian Mbappé, au terme d'un rush de 70 mètres, rate d'abord une occasion en or en croisant trop sa frappe du gauche. Le Français, qui n'a pas marqué en 2020 en Ligue des Champions, a voulu trop bien faire, ou débloquer son compteur, alors que Neymar aurait pu être trouvé en retrait. Heureusement pour Paris, ce raté n'est pas handicapant, bien au contraire, puisque Neymar va s'offrir un doublé à la 90+1ème. Sur un nouveau contre, cette fois bien négocié par Mbappé, Rafinha est trouvé dans la surface et remet en retrait pour son compatriote. D'un plat du pied serein, Neymar offre la victoire aux siens et la première place du groupe, avant la dernière journée de LDC.