LDC - Le PSG surmonte la fureur de Belgrade pour terminer au sommet (résumé et notes)


Le PSG a surmonté le piège de Belgrade
LDC - Le PSG surmonte la fureur de Belgrade pour terminer au sommet (résumé et notes)

Le Paris Saint-Germain a assuré sa qualification, et la première place du groupe C, en allant chercher la victoire au Marakana face à l'Étoile Rouge de Belgrade. Une belle performance puisque Naples et Liverpool n'ont pas su ramener la victoire de Serbie.

Ligue des Champions - 6ème journée (Gr.C)
Étoile Rouge de Belgrade - Paris Saint-Germain : 1-4 (0-2)
Buts : Gobeljic (56e) pour l'Étoile Rouge. Cavani (9e), Neymar (40e), Marquinhos (74e), Mbappé (90+2e) pour le PSG.

On a loué, avant le match, l'ambiance électrique du Marakana, l'enceinte atypique du club de l'Étoile Rouge de Belgrade. Et nul doute que les Parisiens étaient, eux aussi, au courant avant d'entrer sur la pelouse devant les 53 000 spectateurs. Dans cette enceinte pleine à craquer malgré le froid et la pluie (parfois de la neige), les supporters Serbes ont bien réchauffé la température, notamment en distribuant un tract agressif en amont de la rencontre afin d'opposer les deux clubs et les moyens disproportionnés du PSG : "un club artificiel et qui pense que les mathématiques font gagner et non pas le cœur, la volonté". Malgré ce climat hostile, les Franciliens sont directement rentrés dans leur match et n'ont pas semblé impressionnés par les chants du stade.

Ballon monopolisé, contrôle du bloc adverse, le PSG domine les premières minutes de la rencontre et va être récompensé très rapidement. Contrairement à Liverpool ou Naples, qui n'avaient pas su trouver la faille, les Parisiens vont ouvrir le score dès la 9ème minute par l'intermédiaire d'Edinson Cavani. Malheureux ces derniers temps, El Matador profite d'un caviar de Kylian Mbappé, lui même lancé merveilleusement bien par Verratti, pour marquer dans le but vide lors de son 50ème match de LDC avec le PSG. Rien de mieux pour débuter et envisager la suite de la rencontre ! Si l'Étoile Rouge tente de répondre rapidement, à l'image de cette frappe de Ben Mohamed au dessus des cages de Gigi Buffon, les locaux s'agacent de l'arbitrage et commettent de plus en plus de fautes. Les coups bas et les coups de coudes se multiplient également. Toutefois, les Parisiens, concentrés, restent toujours dans leur match à l'image de cette frappe de Di Maria (32e) qui passe à quelques centimètres des cages adverse.

Liverpool ouvre le score, Neymar double la mise pour Paris

Pendant ce temps-là, Liverpool mène face au Napoli à Anfield grâce à un superbe Mohamed Salah. Et juste avant la pause, le Paris Saint-Germain, à cette heure-ci en tête de son groupe, va enfoncer le clou grâce à Neymar. Annoncé incertain, le numéro 10 brésilien est servi dans la profondeur par une passe aveugle de Kylian Mbappé. Le Brésilien accélère, dribble, dépose Stojkovic, et entre dans la surface. Après une feinte de frappe qui couche le portier, l'homme aux 222 millions d'euros conclut facilement du pied droit (40e). Un but assassin pour les Serbes, coupés dans leur élan, qui ne sont pas loin d'encaisser le 3ème but quelques instants plus tard sur une frappe du droit de Mbappé, au ras du poteau.

Mais, au retour des vestiaires, les Serbes reviennent avec de bien meilleures intentions. Ben Mohamed enflamme le Marakana avec une tentative au ras du poteau de Gianluigi Buffon (53e) avant une double occasion où Juan Bernat s'interpose suivi du portier italien (54e). Beaucoup plus mordante, l'Étoile Rouge profite aussi des approximations et de la panique parisienne pour recoller au score ! Sur un ballon perdu par Kylian Mbappé dans sa moitié de terrain, Simic adresse un centre dangereux dans la surface, repoussé de la tête par Thiago Silva. Gobeljic, seul à la retombée du ballon, reprend d'une belle demi-volée qui ne laisse aucune chance à Buffon (56e) ! Malgré la pression du peuple rouge-et-blanc, les Parisiens parviennent à sortir la tête de l'eau à l'heure de jeu, par l'intermédiaire de deux frappes de Kehrer (62e) et Mbappé (63e), toutes deux captées par Borjan.

Marquinhos soulage Paris...

Le quart d'heure de folie de Belgrade étant passé, les Franciliens reprennent une totale emprise sur la rencontre malgré les (très) nombreux coups reçus par Neymar. Et sur une énième faute provoquée par l'Auriverde, Angel Di Maria, des 30 mètres, distribue un caviar sur la tête de Marquinhos (74e) qui conclut de la tête. Les Serbes tombent de haut, l'ambiance diminue aussi d'un cran afin de permettre au PSG de contrôler, tranquillement, cette fin de rencontre. Au bout du temps additionnel, Kylian Mbappé, très généreux offensivement, est récompensé par un but après une passe décisive de Neymar (90+1e).

Il y a 3 mois de ça, après sa défaite à Liverpool pour débuter sa campagne de LDC (3-2), le Paris Saint-Germain inquiétait, logiquement. Cinq matchs plus tard, les Franciliens ont clairement haussé leur niveau de jeu et semblent avoir créer un vrai collectif. Neymar, étincelant offensivement avec un but et une passe décisive, a également montré la voie dans sa partie de terrain grâce à son pressing, son bon replacement et son sérieux. Au final, cette campagne européenne -annoncée périlleuse- se conclut par une première place du groupe, devant Liverpool. Et pour rassurer les supporters rouge-et-bleu, le PSG ne pourra pas tomber sur le Barça ni le Real, les deux clubs qui l'avait éliminé en 8e de LDC ces deux dernières saisons.

LES NOTES

FKCZ : Borjan (4) - Stojkovic (4), Gobeljic (3), Degenek (3), Rodic (4) - Jovancic (3), Causic (4) - Ben Mohamed (5), M.Marin (4), Simic (4) - Pavkov (3).

PSG : Buffon (5) - Kehrer (5), T.Silva (7), Kimpembe (5), Bernat (5) - Verratti (7), Marquinhos (6) - Di Maria (6), Neymar (8), Mbappé (8) - Cavani (7)

Ligue des champions

Paris SG

PSG 6e journée LDC Belgrade

Photos associées