à la une

LDC - Leipzig pousse le PSG à la faute ! (résumé et notes)

Paris s'incline contre Leipzig
Paris s'incline contre Leipzig 3E JOURNéE LDC

Le PSG s'est incliné (2-1) à Leipzig. Si les Parisiens ont ouvert la marque face aux Allemands, les hommes de Thomas Tuchel ont coulé en seconde mi-temps, en concédant un pénalty et en écopant de deux cartons rouges.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

RB Leipzig
2 - 11 - 1 Paris
C. Nkunku 41'
E. Forsberg (P.) 57'
6' A. Di María

Sans six joueurs cadres, dont ses deux superstars Kylian Mbappé et Neymar, le PSG a réalisé, sans aucun doute, sa meilleure première mi-temps européenne de la saison. Cette prestation n'est pas difficile à réaliser lorsque l'on regarde les deux rencontres précédentes : le succès délicat à Basaksehir (2-0) et la défaite contre Manchester United (1-2), mais elle reste à souligner face à Leipzig, demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions. Pour ce remake de cette demie du Final-8, les Parisiens ont d'ailleurs commencé tambour battant avec l'ouverture du score dès la 6ème minute ! Moise Kean, très intéressant ce soir, presse Dayot Upamecano et contre la passe du défenseur en direction de Gulacsi. L'Italien, arrivé cet été, continue son effort en direction des cages et délivre une superbe passe pour Angel Di Maria. Là, l'Argentin fait parler tout son talent pour marquer de l'extérieur du pied gauche ! Paris commence fort, mais les Allemands répondent du tac au tac avec une frappe d'Haïdara, seulement deux minutes plus tard. Toutefois; Keylor Navas sort une énorme parade réflexe à bout portant, suivi d'un sauvetage de Florenzi sur le second ballon d'Angelino.

Pour autant, les Parisiens causent énormément de problèmes aux Allemands grâce à leur plan de jeu dans la première demi-heure. Le PSG presse fort, grâce aux trois attaquants généreux dans l'effort, et n'hésite pas à abuser du jeu long dans le dos de la défense lorsque Leipzig est dans la moitié de terrain adverse. Et le travail de Moise Kean, dans ce rôle, est remarquable. Le jeune Italien met à mal les trois défenseurs adverses et provoque un pénalty suite à sa frappe déviée de la main par Upamecano dans la surface. Di Maria a l'occasion de s'offrir un doublé mais l'Argentin perd son duel face à Gulacsi (16ème). C'est, assurément, le tournant de la rencontre car le PSG pousse, par la suite, afin d'inscrire le deuxième but mais les réalisations de Di Maria et Kean, à une minute d'intervalle (38ème et 39ème) sont refusées pour hors-jeu.

Et finalement, Paris va se faire punir sur l'une des rares offensives adverses, juste avant la pause. Sur une action placée, Leipzig, côté gauche, réalise un bon travail avec Forsberg et Angelino. Le latéral espagnol trouve en retrait Christopher Nkunku aux abords de la surface. L'ancien Parisien, laissé complètement libre par Ander Herrera, n'a plus qu'à contrôler et placer son ballon à ras de terre, hors de portée de Navas (42ème). Un but qui fait mal au moral des Parisiens !

Les erreurs parisiennes coûtent cher

Si le PSG a réalisé sa meilleure première mi-temps, le retour des vestiaires est cauchemardesque et catastrophique. Leipzig reprend avec de meilleures intentions et les Parisiens vont être poussés à la faute. À la 53ème déjà, Forsberg lance une alerte en s'amusant de Danilo avant d'adresser une frappe au dessus des cages de Navas (53ème). Mais deux minutes plus tard, le Suédois ne manque pas le cadre et le but, cette fois sur pénalty. Les Parisiens ont été sanctionnés d'une main de Kimpembe à la suite d'un ballon en profondeur pour un attaquant. Au départ de l'action, Danilo, milieu de formation, n'est pas aligné avec le Français, qui est finalement poussé à la faute (55ème).

Le but est un nouveau coup de massue sur la tête des Parisiens et une autre mauvaise nouvelle arrive à la 70ème minute. Idrissa Gueye, en raison d'un excès d'engagement sur Haïdara, écope d'un second carton jaune et laisse donc les Parisiens à 10 ! Dans ces 20 dernières minutes, les Parisiens n'ont pas réussi à se créer de grosses occasions pour parvenir à égaliser. Pire, Presnel Kimpembe a lui aussi été expulsé en fin de match, laissant le PSG à 9, pour annihiler un contre adverse. Le 24 novembre prochain, Paris devra affronter cette même équipe, sans deux joueurs importants : Gueye et donc Kimpembe. Ça promet...