LDC - Les Dogues accrochent le nul sur le fil (résumé et notes LOSC - Valence) !

Commentaire(s)
LDC - Les Dogues accrochent le nul sur le fil (résumé et notes LOSC - Valence) !
Le LOSC a arraché le nul (1-1). 3èME JOURNéE LDC

Surpris sur une action rondement menée en milieu de deuxième période, le LOSC a été récompensé de sa domination en arrachant le nul dans les derniers instants face à Valence (1-1) lors de la troisième journée de la Ligue des Champions.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

Lille
1 - 10 - 0 Valence
J. Ikone 90' +5
63' D. Cheryshev

Battu lors des deux premières journées par l'Ajax Amsterdam (3-0) et Chelsea (1-2), le LOSC connaissait l'enjeu de cette troisième journée de Ligue des Champions avec la réception de Valence à Pierre-Mauroy. En préambule de ce match, Christophe Galtier avait annoncé la couleur : une victoire ou rien. L'obtention des trois points a été rendue encore plus importante avant le coup d'envoi puisque Chelsea est allé s'imposer sur le terrain de l'Ajax Amsterdam (0-1). Quelque peu déçu par le manque de poids de certains joueurs lors des deux premiers matchs européens, l'entraîneur lillois a tenté un coup en optant pour un 3-4-3 avec une charnière composée du jeune Djalo, de l'expérimenté Fonte et Gabriel. Dans l'animation offensive, le technicien nordiste s'est payé le luxe de laisser Bamba, Rémy et Ikoné sur le banc des remplaçants, préférant lancer Yazici et Araujo pour épauler le très remuant Osimhen.

Le LOSC vendange... puis se fait surprendre

Positionnés très haut sur le terrain et agressifs sur le porteur du ballon, les jeunes Dogues ont montré les crocs et fait reculer des valenciens timorés et considérablement perturbés par le pressing imposé par l'adversaire, notamment au milieu de terrain. Excellents à la récupération, André et Soumaré ont distillé les ballons pour les ailes, notamment sur Yazici, très en vue lors du premier acte. L'international turc s'est d'ailleurs procuré la plus grosse occasion lorsque sa frappe de vingt-cinq mètres s'est écrasée sur la barre (40e). Quelques minutes plus tard, il est de nouveau passé tout près de l'ouverture du score mais il n'a pu reprendre le centre fort de Celik au premier poteau (43e). Avant cela, il s'était principalement mis au service de Osimhen. Buteur face à Chelsea, le jeune nigérian a fait preuve de beaucoup de mobilité pour se défaire de son marquage, recevoir les ballons et se mettre dans les zones préférentielles pour trouver des fenêtres de tirs.

La bataille du milieu remportée haut la main par le LOSC, les attaquants ont été servi abondamment et ont pris leur chance à maintes reprises face aux cages de Cillessen (12 tirs à 2 à la pause). Mais à l'image d'Osimhen (20e, 37e, 39e), ils ont manqué d'efficacité et ont péché dans le dernier geste. Et à trop vendanger, les Dogues se sont fait punir sur une action de classe de l'équipe Ché initiée depuis son camp. Lancé en profondeur côté droit, Gameiro a servi Cherichev au deuxième poteau, lequel a eu le temps de contrôler et d'ajuster Maignan pour porter un coup de massue derrière la tête des lillois (63e, 0-1). Sonnés mais pas abattus, les Dogues sont repartis vers l'avant avec les entrées en jeu coup sur coup de Ikoné et Rémy, lesquels n'ont pas été plus en réussite que leurs prédécesseurs sur leur première tentative. Le second, notamment, s'est procuré une occasion en or, bien servi par André, mais son tir a fui le cadre (73e).

Ikoné, in extremis !

Un fait de jeu est alors intervenu à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Lancé à toute allure plein axe, Osimhen s'est fait accrocher par Diakhaby à l'entrée de la surface de réparation. Déjà averti quelques instants plus tôt, le défenseur de Valence a ainsi été expulsé, laissant ses coéquipiers à dix pour la fin du match (85e). Face au mur, Galtier a joué son dernier atout offensif en lançant Bamba. L'attaquant français a eu la balle d'égalisation au bout du pied mais sa tentative est allé mourir au ras du poteau de Cillessen (90e+2). Le scénario du match était cruel pour les lillois tant ils ont dominé cette rencontre et méritaient mieux. C'est alors qu'Ikoné, grand justicier, a permis à son équipe d'arracher un point en décochant une frappe surpuissante (90e+5, 1-1) ! Avec ce match nul, les Dogues restent derniers de leur groupe et toujours en mauvaise position pour la qualification, mais celle-ci n'est pas impossible. En revanche, ils peuvent regretter leurs nombreuses occasions manquées...