à la une

LDC - Moise Kean sort Paris du piège turc (résumé et notes de Basaksehir-PSG)

Commentaire(s)
Le PSG peut remercier Kean
Le PSG peut remercier Kean 2E JOURNéE LDC

Le PSG s'est imposé 2-0 en Turquie grâce à un doublé de Moise Kean. Peu convaincants, les Parisiens peuvent remercier l'attaquant italien, qui enchaîne son deuxième doublé d'affilée.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

Istanbul BB
0 - 20 - 0 Paris
64' M. Kean
79' M. Kean

Le Paris Saint-Germain peut remercier Moise Kean ! L'attaquant italien de seulement 20 ans, titulaire, a délivré les Parisiens d'un match bourbier et bien compliqué face à l'Istanbul Basaksehir (2-0). En effet, les Parisiens ont visiblement oublié leur magie dans la capitale pour ce voyage dans le Bosphore et les premières minutes ont tout de suite montré que la rencontre s'annonçait difficile et délicate. Si Kylian Mbappé s'est procuré une première occasion dès la 8ème minute avec une frappe arrêtée par le gardien adverse, les Stambouliotes ont répondu quelques minutes plus tard par l'intermédiaire de Visca. Le Bosnien arme sa frappe du droit mais le ballon échoue à la base du poteau droit (16ème) !

Mais le tournant du match provient à la 19ème minute, à la suite d'une prise de balle de Neymar. Pas vraiment en réussite en ce début de rencontre, le Brésilien s'arrête avant d'armer sa frappe. La tuile arrive, le Ney se plaint de la cuisse, qu'il tente de strapper, avant d'abandonner quelques minutes plus tard (27ème). Ce dernier aurait déjà ressenti une gêne selon les images captées par Téléfoot. Déjà en difficulté dans la création du jeu avec Neymar, Paris est encore plus à la peine sans le maestro brésilien.

Moise Kean sort le PSG de l'impasse

Le dernier geste est manquant, le rythme aussi, la folie également. Bref, le PSG dispose de tous les ingrédients pour se faire punir. Fort heureusement pour le coefficient UEFA et pour le club, Keylor Navas veille au grain et sort encore une prestation aboutie pour maintenir son équipe dans le match, notamment en seconde période. Le Costaricain s'interpose notamment devant Visca (51ème, 57ème) à deux reprises, ou Türüc (71ème). Ces deux avertissements juste avant l'heure de jeu ont le mérite de réveiller, la fierté parisienne et Kylian Mbappé tente, presque à lui tout seul, de créer du danger. Tel un électron libre sur la pointe de l'attaque, le Français part, souvent, côté gauche pour provoquer Rafael et prendre de la vitesse.

Mais c'est finalement Moise Kean qui va permettre à Paris de se défaite du piège turc. L'Italien, titularisé pour ses capacités à aller au duel par Thomas Tuchel, détourne dans les cages un corner bien tiré par Kylian Mbappé (64ème). Laissé étrangement libre par Epureanu, l'ancien de la Juve n'a plus qu'à ajuster sa tête devant un portier adverse bien malheureux. Un quart d'heure plus tard, les deux hommes sont encore à la baguette pour inscrire le but du break ! Sur un centre côté droit de Sarabia, Mbappé manque son contrôle et prolonge le ballon jusqu'à Kean. Là, l'attaquant sort un superbe enchainement en levant le ballon et en frappant en pivot du pied gauche. Günok est battu au sol (79ème). 2-0, la messe est dite, mais le PSG est loin de se montrer rassurant dans les intentions. Il va falloir vite s'ajuster pour Leipzig la semaine prochaine.