LDC - MU-PSG : Ole Gunnar Solskjaer a déjà son onze de départ

Commentaire(s)
LDC - MU-PSG : Ole Gunnar Solskjaer a déjà son onze de départ
Ole Gunnar Solskjaer a de solides certitudes sur son onze-type. 8ES LDC

La formidable série d'invincibilité entamée par Ole Gunnar Solskjaer à la tête de Manchester United a favorisé l'essor d'une équipe-type, qui sera a priori reconduite face au PSG la semaine prochaine.

A cinq jours du choc entre Manchester United et le PSG, mardi prochain à Old Trafford, la presse anglaise fait déjà ses projections sur la composition probable des Red Devils. Un exercice assez aisé, sachant qu'Ole Gunnar Solskjaer a assez peu modulé son onze-type depuis sa prise de fonctions mi-décembre et le début de son incroyable de série de dix matchs sans défaite (neuf victoires pour un nul).

Sauf surprise, coup de bluff ou blessure de dernière minute, le technicien norvégien mettra en place son habituel 4-2-3-1 avec Paul Pogba en position de numéro 10 derrière un trio d'attaque formé par Anthony Martial, Jesse Lingard et Marcus Rashford en pointe. Derrière le milieu français, Ander Herrera et Nemanja Matic seront associés à la récupération, tandis que la ligne défensive sera composée du duo Bailly-Lindelöf dans l'axe, avec Young et Shaw dans les couloirs. David De Gea sera évidemment dans les buts.

Tuchel aimerait en dire autant

Le fait qu'une équipe se dégage aussi aisément facilite autant la tâche à Solskjaer qu'il traduit le manque de profondeur de son banc de touche. Si Romelu Lukaku parvient à se distinguer malgré un temps de jeu relativement faible (l'attaquant belge est décisif toutes les 62 minutes), force est de constater que les autres "impact players" de United n'ont pas le même rendement. Alexis Sanchez, Fred, Juan Mata ou encore Phil Jones peinent à apporter une réelle concurrence aux titulaires en place.

La problématique est différente pour Thomas Tuchel, qui disposait encore de solides certitudes il y a quelques semaines, avant les blessures successives de Marco Verratti et Neymar. Alors qu'il attendait deux milieux de terrain supplémentaires, le mercato réalisé par ses dirigeants n'a pas répondu à ses attentes (seul Leandro Paredes est arrivé) et son entre-jeu est toujours dépourvu de véritable récupérateur. A l'avant-veille de recevoir Bordeaux, dernier rendez-vous du PSG avant de se rendre à Old Trafford, l'allemand, contrairement à Solskjaer, est loin d'avoir une idée très précise de son équipe-type.