à la une

LDC - Olivier Giroud et Chelsea crucifient Rennes (résumé et notes)

Le Stade Rennais s'est incliné face à Chelsea (1-2), ce mardi soir en Ligue des Champions.
Le Stade Rennais s'est incliné face à Chelsea (1-2), ce mardi soir en Ligue des Champions. 4E JOURNéE LDC

À l'occasion de la 4ème journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions, le Stade Rennais s'est incliné in extremis face à Chelsea (1-2), ce mardi soir. Olivier Giroud, buteur décisif pour les Blues dans le temps additionnel, permet à son équipe de se qualifier pour la suite de la compétition. Le SRFC, avec cette troisième défaite de rang, est éliminé et tentera d'être reversé en Ligue Europa.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe E

Rennes
1 - 20 - 1 Chelsea
S. Guirassy 85'
22' C. Hudson-Odoi
91' O. Giroud

Dès les premières secondes de la partie, Chelsea a impulsé un très gros pressing sur les Rouge-et-Noir, qui ont eu de grosses difficultés à entrer dans leur rencontre. Les Bretons ont même très vite flirté avec la correctionnelle. Heureusement pour eux, Timo Werner, seul aux six mètres à la réception d'un centre de Callum Hudson-Odoi, a totalement raté sa tentative puissante du droit, expédiant le cuir dans les tribunes (4ème). Maître de son sujet, le club londonien n'a pas été vraiment gêné lors du premier quart d'heure, les protégés de Julien Stéphan se montrant incapables, ou presque, de mettre en place la moindre séquence de possession. Finalement, après de longues minutes de souffrance, les Rouge-et-Noir sont parvenus à élever le tempo pour sortir un peu de leur boîte. Une embellie de très courte durée puisque les Blues, sur un contre éclair, ont pris les devants au tableau d'affichage. Parfaitement trouvé par une très belle transversale de Mason Mount, Callum Hudson-Odoi a réussi, sans trop de problème, à pénétrer dans la surface avant d'ajuster Alfred Gomis d'une frappe du droit (0-1, 22ème). Menés, les coéquipiers de Damien Da Silva ont alors accusé le coup. Chelsea a été proche d'en profiter mais Alfred Gomis, sur une magnifique parade d'une main ferme, a empêché Mason Mount de réaliser le break (29ème).

Le Stade Rennais monte en puissance

Sérieusement malmenés depuis le début de ce premier acte, les Rennais ont réagi après la demi-heure de jeu et même affiché un visage beaucoup plus séduisant et conquérant jusqu'à la pause. Le réveil des Bretons a été initié par Jérémy Doku, tranchant dans son couloir sur quelques séquences. Sur l'une d'elles, un bon centre a été déployé par l'ailier belge, et Benjamin Bourigeaud puis James Léa-Siliki ont fait passer les premiers frissons dans l'arrière-garde londonienne (32ème). Quelques instants plus tard, Eduardo Camavinga s'est essayé de loin, sans plus de réussite que ses coéquipiers (36ème). Dans un temps fort, le SRFC s'est alors créé sa première vraie occasion de la partie via Sehrou Guirassy, auteur d'une belle frappe cadrée - la première - en pivot, bien bloquée par un Edouard Mendy vigilant (39ème). Mieux dans son match, le Stade Rennais a continué sur cette lancée intéressante et Sehrou Guirassy, encore lui, à l'affût d'une mauvaise relance de Ben Chilwell, a contraint Jorginho à dégager son camp en catastrophe (40ème). Suppléé par son défenseur sur le coup, Edouard Mendy a ensuite fait, et plutôt très bien fait, le travail en boxant une bonne tête de Damien Da Silva sur un corner de Benjamin Bourigeaud (42ème). D'abord asphyxié, Rennes a petit à petit trouvé ses marques pour bien finir.

À voir aussi : Le film de Rennes - Chelsea

Au retour des vestiaires, Chelsea a rapidement pensé faire le break par Timo Werner, mais le but inscrit par l'attaquant allemand a logiquement été refusé pour un hors-jeu de position (47ème). Un sérieux avertissement pour le Stade Rennais, qui a alors repris le contrôle du ballon pour tenter de recoller. Dominateurs en terme de possession, les Rouge-et-Noir ne sont malheureusement pas arrivés à se montrer véritablement dangereux face à des Blues appliqués à défaut d'être géniaux. À force de laisser le cuir aux Bretons, le club londonien s'est, malgré tout, au fil des minutes, mis en danger comme un grand. Sehrou Guirassy, d'une frappe de l'extérieur du droit (73ème), a alors décoché la première vraie banderille de cette seconde mi-temps. Puis Gerzino Nyamsi, d'une belle tête piquée, a contraint Edouard Mendy à une magnifique parade en plusieurs temps sur sa ligne (74ème). À force de pousser, Rennes, bien plus offensif que son adversaire, a finalement été récompensé de ses efforts !

Olivier Giroud qualifie Chelsea et élimine Rennes

Ainsi, sur un corner parfaitement botté de la droite du terrain par Benjamin Bourigeaud, Sehrou Guirassy, un peu seul dans la défense londonienne, s'est fendu d'un gros coup de casque pour mettre fin à l'invincibilité du portier des Blues dans la compétition et égaliser (1-1, 85ème). Une joie qui s'est avérée de courte durée... En effet, après une belle parade d'Alfred Gomis sur une tête de Ben Chilwell (88ème), le Stade Rennais a malheureusement fini par céder pour la seconde fois de la soirée. Si Timo Werner s'est heurté à un nouvel arrêt déterminant du dernier rempart breton, Olivier Giroud, lui, ne s'est pas fait prier pour remporter son duel avec Gerzino Nyamsi et catapulter le cuir, de la tête, dans la cage rennaise (1-2, 90ème+1) ! Une réalisation qui offre la qualification aux Blues (10 points), qui seront accompagnés en huitièmes par les Espagnols du FC Séville (10 points), victorieux à Krasnodar sur le même score (1-2). De son côté, le Stade Rennais (1 point) est officiellement éliminé de la compétition suite à cette défaite cruelle et devra batailler avec la formation russe (1 point également) pour la C3. Une maigre consolation.