LDC - Paris, le boss fort (résumé et notes de Galatasaray - PSG)

Commentaire(s)
LDC - Paris, le boss fort (résumé et notes de Galatasaray - PSG)
Thiago Silva a symbolisé la supériorité parisienne. 2E JOURNéE LDC

À Istanbul, le PSG s'est défait du coriace Galatasaray pour enchaîner avec un deuxième succès en deux matchs et prendre seul la tête de son groupe A de Ligue des Champions.

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe A

Galatasaray SK
0 - 10 - 0 Paris
52' M. Icardi

Pour l'instant, c'est un sans faute. Deux semaines après son succès clinquant sur le Real Madrid (3-0) au Parc des Princes, le PSG est allé décrocher trois nouveaux points précieux sur le terrain difficile et dans l'ambiance hostile de Galatasaray. Cette victoire 0-1, acquise grâce à une performance collective solide et au premier but de Mauro Icardi sous ses nouvelles couleurs, face à une formation stambouliote généreuse et techniquement intéressante, assoit sa domination dans le groupe A.

Les Parisiens ont bien entamé la rencontre, sous l’impulsion d’un Angel Di Maria très actif durant les quinze premières minutes. Bien servi par Verratti, l’argentin a d’abord gentiment fait chauffer les gants de Muslera (2ème), avant de faire briller le portier uruguayen en reprenant un bon centre de Thomas Meunier (11ème). Plus discret, Pablo Sarabia a eu droit à la troisième situation chaude du PSG, mais a manqué de précision et envoyé sa frappe dans le petit filet adverse (15ème).

Passé ce premier quart d’heure intéressant, la formation de Thomas Tuchel, disposée selon le même 4-3-3 que celui qui avait facilement disposé du Real, a lentement reculé et laissé les Stambouliotes prendre le jeu à leur compte. Ils en ont profité pour se créer leur première occasion, sur une frappe de Jean-Michaël Seri de peu à côté, consécutive à un bon mouvement du milieu ivoirien avec Ryan Babel et Younès Belhanda (18ème). La suite de la première période ne fut qu’une succession de duels, le plus souvent à l’avantage des deux défenses.

Icardi ouvre le score, Thiago Silva rayonne

Le second acte a débuté comme le premier, avec plusieurs occasions nettes devant les buts de Muslera. Angel Di Maria, encore parfaitement lancé par Verratti, a raté la première (51ème), mais, dans la continuité de l’action, Mauro Icardi a converti la deuxième (52ème). Le buteur argentin a profité d’une offrande de Pablo Sarabia, bien trouvé dans la surface par un Marco Verratti décidément très inspiré pour servir ses partenaires (88% de passes précises, 4 passes avant un tir).

Poussés par leur public, les hommes de Fatih Terim ont réagi dans la foulée, mais la tête de Falcao a été sauvée devant sa ligne par Marquinhos (55ème). Assez brouillon dans son rôle de premier relanceur, en sentinelle, le brésilien s’est distingué sur une deuxième intervention défensive décisive, deux minutes plus tard, lorsqu’il a bloqué une frappe en pivot de Ryan Babel (57ème). Soulagé par l’entrée en jeu de Mbappé, qui a mécaniquement fait reculer le bloc turc, le PSG a de nouveau pu enchaîner dans le camp adverse, mais Thomas Meunier a manqué de précision (75ème) et le jeune attaquant français, bien servi par Choupo-Moting, a buté sur l’excellent Muslera (77ème).

Le dernier quart d’heure aurait pu être mieux géré par les champions de France, mais Thiago Silva a éteint les velléités de Radamel Falcao et Sofiane Feghouli, entré en fin de match. Le défenseur brésilien, impeccable du début à la fin, avait visiblement envie de repartir d'Istanbul avec un deuxième clean sheet d'affilée en C1. C'est chose faite et le Paris St-Germain confirme son excellent début de parcours européen. Prochain rendez-vous à Bruges, actuel 2e du groupe après son nul décroché sur la pelouse du Real Madrid en début de soirée (2-2), le 22 octobre. Cette fois-ci avec Neymar, dont on aura presque oublié l'absence sur ces deux premières journées.

Photos associées