LDC - PSG - Real : la remontada n'a pas eu lieu... (résumé et notes)


Le PSG ne verra pas les quarts de finale de la Champions League...
LDC - PSG - Real : la remontada n'a pas eu lieu... (résumé et notes)

Le PSG n'a pas réussi son pari de renverser le Real Madrid, trois semaines après sa défaite 3-1 à l'aller. Pire, Cavani et ses coéquipiers ont concédé un nouveau revers (1-2) au terme d'un match extrêmement décevant...

Ligue des Champions - 8e de finale retour
Paris St-Germain - Real Madrid : 1-2 (2-5 en score cumulé)
But : Cavani (71e) pour le PSG ; Ronaldo (51e) et Casemiro (80e) pour le Real.

« Ensemble, on va le faire ! » Le slogan inventé par le service communication du Paris St-Germain a été entendu par beaucoup de monde. Ses supporters, en ébullition dans les tribunes du Parc des Princes, ses plus hauts dirigeants, comme l’émir du Qatar al-Thani venu spécialement pour l’occasion, mais aussi les autres clubs de Ligue 1, qui avaient affiché leur soutien tout au long de la journée sur les réseaux sociaux. Finalement, les seuls qui ne donnaient pas le sentiment d’être ensemble, c’étaient les joueurs. Leur individualisme offensif, leur manque de repli défensif ont été exploités par ce Real impitoyable et ont traduit, au-delà d’un manque de cohésion, l’incapacité d’Unai Emery à ramener ses troupes à plus de raison, d’implication, d’investissement.

Auteur de choix forts à l’aller, l’entraîneur basque était pourtant revenu à un onze de départ plus classique, avec les retours des cadres Thiago Silva et Thiago Motta, et l’entame du match lui a donné raison. La sentinelle italienne a immédiatement su donner du rythme dans l’entre-jeu et le PSG s’est rapidement installé dans le camp madrilène. Mais ni la percée de Berchiche (5e), ni le débordement de Mbappé (14e) n’ont fait plier la solide défense du Real, portée par un Sergio Ramos des grands soirs. C’est d’ailleurs l’international espagnol qui s’est créé la première véritable occasion, en reprenant un centre d’Asensio d’une volée magnifiquement repoussée par Areola (18e).

Vingt minutes et quelques accélérations infructueuses de Di Maria plus tard, ce sont encore les double champions d’Europe en titre qui sont venus s’approcher des buts parisiens, quand Benzema a profité d’un raté de Marquinhos pour se présenter seul face à Areola, mais le portier Rouge-et-Bleu, déjà très bon à l’aller, s’est encore interposé face à l’ancien Lyonnais (38e). Animée, la fin de la première période s’est conclue avec le premier gros coup de chaud dans la surface de la Casa Blanca : une belle ouverture de Dani Alves a trouvé Mbappé dans le dos de Marcelo, mais le numéro 29 Parisien a préféré tirer en angle fermé plutôt que de servir Cavani plein axe. « Ensemble, on va le faire ! » La devise a été trop vite oubliée par le jeune attaquant…

Dani Alves plombe le PSG

Au retour des vestiaires, elle semblait de nouveau animer les esprits des joueurs Parisiens. Solides dans les duels, précis dans leurs passes, incisifs dans leurs courses, ils ont réinstallé leur siège devant les buts de Navas. Mais il a fallu qu’une erreur individuelle vienne polluer cette bonne entame : aux abords de la ligne médiane, Dani Alves s’est fait chiper le ballon par Sergio Asensio, sans jamais pouvoir lui reprendre jusqu’à ce que l’espagnol lui glisse le ballon entre les jambes pour trouver Lucas Vazquez, dont le centre en première intention a trouvé la tête de Cristiano Ronaldo. Un peu trop imprécis sur une première tentative, quelques secondes plus tôt, le Ballon d’Or 2017 n’a cette fois pas manqué sa cible, en trompant Areola à bout portant (51e).

0-1, la tâche s'annonçait alors bien compliquée pour le PSG et le carton rouge de Marco Verratti, pour un second avertissement dû à une contestation exprimée trop vivement auprès de Mr.Brych (le premier pour un tacle par derrière sur Casemiro), n'a pas arrangé les affaires parisiennes (66e). « Ensemble, on va le faire ! » L'italien, lui aussi, a fait fi de cette ligne de conduite... L'égalisation de Cavani, cinq minutes plus tard (71e), après un coup de billard improbable avec Pastore et Varane, n'a fait qu'illusion et le Real, face à une formation rouge et bleue logiquement portée vers l'attaque, a finalement repris l'avantage, sur une frappe de Casemiro contrée par Marquinhos (80e). Il aurait même pu aggraver le score si Vazquez (83e) et Ronaldo (84e) n'avaient pas trouvé les montants.

En attendant une nouvelle ère...

Ce revers, bien que concédé sur la plus petite des marges, suffit à plomber la saison du PSG. Synonyme d'élimination de la Ligue des Champions, tout juste un an après la catastrophe de la remontada au Nou Camp (victoire 4-0 à l'aller, défaite 1-6 au retour), il va également assombrir considérablement le bilan d'Unai Emery, qu'un triplé sur la scène nationale (championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue) ne devrait même pas sauver, à trois mois de la fin de son contrat.

"C'est une défaite très difficile", a admis Nasser al-Khelaïfi après la rencontre. "On ne va pas réagir aujourd'hui. On est très énervé, donc on va se calmer et on va voir ce que l'on va faire." Les mots du président Parisien autorisent à croire qu'une nouvelle ère s'ouvrira l'été prochain, avec du changement sur le banc notamment. En attendant, joueurs, entraîneur et dirigeants devront sauver les apparences, faire comme si de rien n'était. Ensemble, ils peuvent le faire...

LES NOTES

PSG : Areola (6), Alves (3), Marquinhos (4), T.Silva (4), Berchiche (4) - Verratti (4), T.Motta (5), Rabiot (3) - Di Maria (4), Cavani (4), Mbappe (3).

Real Madrid : Navas (6) - Carvajal (6), Varane (7), Ramos (8), Marcelo (6) - L.Vazquez (7), Casemiro (6), Kovacic (6), Asensio (7) - Benzema (5), Ronaldo (6).

Ligue des champions

Paris SG

Real Madrid

PSG Real madrid 8es LDC

Photos associées