à la une

LDC - Rennes débute sa campagne par un nul face à Krasnodar (résumé et notes)

Commentaire(s)
Le Stade Rennais FC a concédé le match nul face au FK Krasnodar (1-1), ce mardi soir en Ligue des Champions.
Le Stade Rennais FC a concédé le match nul face au FK Krasnodar (1-1), ce mardi soir en Ligue des Champions. 1E JOURNéE LDC

Pour le tout premier match de son histoire en Ligue des Champions, le Stade Rennais a été tenu en échec par le FK Krasnodar (1-1), ce mardi soir lors de la 1ère journée du groupe E. Cristian Ramírez, d'une frappe limpide du gauche (59ème), a rapidement répondu à l'ouverture du score sur penalty de Sehrou Guirassy (56ème).

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe E

Rennes
1 - 10 - 0 Krasnodar
S. Guirassy (P.) 56'
59' C. Ramírez

Disposés en 4-3-3 et portés par leurs supporters, les Rouge-et-Noir n'ont pas tergiversé au moment de débuter la première campagne de Ligue des Champions de leur histoire. Malgré la pression liée à cette grande première, le club breton s'est rapidement mis à la hauteur de l'événement, emmené par un Eduardo Camavinga déjà saignant. Sur une belle incursion de son international français, dans le couloir gauche, le Stade Rennais a d'ailleurs décoché la première banderille de la rencontre. Malheureusement pour les Rouge-et-Noir, la tête de Benjamin Bourigeaud, cadrée, n'a pas trompé la vigilance de Matvey Safonov (4ème). Ce dernier, déjà bien chaud, a ensuite vu la tête de Sehrou Guirassy, à la réception d'un bon centre déployé par Romain Del Castillo, flirter avec son montant gauche (9ème). Maître de son sujet avec des récupérations hautes, le Stade Rennais a affiché un visage très intéressant dans cette première moitié de première mi-temps. Mais Krasnodar, invaincu lors de ses neuf dernières sorties, a du talent. Peu à peu, la formation russe est ainsi parvenue à élever le tempo et Tommy Vilhena, d'une belle frappe décochée du gauche depuis les vingt-cinq mètres, a tutoyé la barre transversale d'Alfred Gomis (22ème).

Rennes domine mais Krasnodar tient

Un premier vrai gros frisson pour le Stade Rennais, qui a répliqué sans trop tarder. En effet, servi aux vingt mètres, Eduardo Camavinga a testé Matvey Safonov d'une belle frappe sans contrôle du gauche (25ème). Solides sur le plan défensif, les joueurs russes sont ensuite passés tout près de l'ouverture du score. Heureusement pour Rennes, Damien Da Silva s'est mué en sauveur décisif en repoussant sur sa ligne une frappe de Marcus Berg (31ème). La partie, déjà bien vivante, a alors continué de s'emballer. Eduardo Camavinga, au-dessus du lot depuis le coup d'envoi, s'est à nouveau essayé de loin. Des vingt-cinq mètres, du gauche évidemment, le numéro 10 rennais a encore contraint Matvey Safonov à une parade des poings (33ème). Déterminant dans son but, le portier russe a rapidement été imité par son homologue rennais, qui a été vigilant sur une frappe du droit signée Kristoffer Olsson (42ème). Pour sa première officielle sous la tunique bretonne, Alfred Gomis a ensuite été tout heureux de voir la tête de Kaio Pantaleão passer à quelques centimètres de son poteau (45ème).

À voir aussi : Le film de Rennes - Krasnodar

A la reprise, le Stade Rennais a rapidement repris sa domination. Hamari Traoré, du gauche (49ème), puis Benjamin Bourigeaud, sur une frappe enroulée du droit qui a frisé avec le poteau (51ème), ont clairement annoncé la couleur et réaffirmé l'envie de succès du SRFC. Finalement, et logiquement, les Rouge-et-Noir ont été récompensés de leurs efforts et de ce très bon début de second acte en ouvrant la marque. Suite à une faute de Iegor Sorokin sur le très remuant Martin Terrier, la VAR a soufflé le point de penalty à l'arbitre central (55ème). D'un plat du pied droit à ras de terre, Sehrou Guirassy a alors envoyé le cuir sous le coude de Matvey Safonov et fait chavirer de bonheur le Roazhon Park (1-0, 56ème). Ce but, mérité, n'a malheureusement offert qu'une très éphémère avance aux protégés de Julien Stéphan. En effet, moins de 180 secondes plus tard, les Russes ont profité de la baisse de régime rennaise et recollé sur un missile du gauche décoché aux abords de la surface par Cristian Ramírez (1-1, 59ème).

Le SRFC pousse pour arracher la victoire

De nouveau dos à dos au tableau d'affichage, les deux formations n'ont pas arrêté de jouer, toutes deux déterminées à aller chercher la victoire. La fatigue aidant, les espaces entre les lignes se sont alors considérablement agrandis et les allers-retours d'un but à l'autre se sont multipliés. Jérémy Doku (68ème) puis Flavien Tait (71ème) ont les premiers tenté de forcer la décision. Sans réussite. Comme lors du premier acte, Krasnodar, piqué, a vite répliqué et Arthur Gomis, à l'issue d'un très beau mouvement collectif russe, a dû s'employer pour sortir un ballon de... Damien Da Silva (74ème). Suppléé par son portier, le capitaine rennais a ensuite initié le très gros rush final de son équipe. Mais, malgré trois très, très grosses occasions (Flavien Tait 87ème, Adrien Hunou 89ème, Sehrou Guirassy 90ème+6), le score n'a plus évolué, au grand dam des 5 000 supporters présents dans les travées du Roazhon Park. Le Stade Rennais doit donc se contenter d'un match nul, et de quelques regrets, pour son entrée en lice dans la compétition.

Photos associées