à la une
Dimanche 29 Novembre

Le Havre - Paul Le Guen est dépité

Commentaire(s)
Paul Le Guen est
Paul Le Guen est "sous le choc" de l'arrêt des championnats en France LE HAVRE LE GUEN HAC

Sixième de Ligue 2, à six points de la place de premier barragiste occupée par Clermont, Le Havre avait, à dix journées de la fin, de belles chances d'accéder à l'élite. Mais suite à l'arrêt des compétitions sportives jusqu'en septembre, le HAC a vu son destin se briser. La saison prochaine, les Ciels et Marine évolueront pour la douzième année consécutive en deuxième division, pour le plus grand malheur de Paul Le Guen. La décision du gouvernement a eu l'effet d'un véritable coup de bambou sur l'entraîneur havrais, qui s'est confié à Paris Normandie. "C’est une décision rude, elle fait mal. J’avoue être un peu sous le choc", confie le Breton. "Très sincèrement, j’avais espoir. Je lisais qu’en Allemagne et en Angleterre, la reprise se dessinait peu à peu, j’entendais Noël Le Graët évoquer l’organisation de la finale de la Coupe de France, mais voilà, tout s’arrête. Maintenant, cette décision, il s’agit de l’accepter et de réfléchir d’ores et déjà à la suite."

Le Guen se projette déjà sur l'avenir de son équipe. D'après lui, un démarrage de la préparation dans deux semaines, serait une idée à ne pas éloigner. "Reprendre en groupes restreints, est-ce souhaitable ?", s'interroge l'entraîneur français. "Faire travailler les joueurs dès le 12 mai, les remettre un peu sous pression, sachant que quelques-uns d’entre eux sont en instance de départ, comme ça, à chaud, ça ne me paraît pas être une bonne option. Mais j’avoue avoir besoin de temps, d’échanger avec mes adjoints et le staff médical, pour trouver la meilleure solution. Selon moi, partir sur une reprise anticipée courant juin, pour une préparation beaucoup plus longue que d’habitude, me paraît plus opportun." Reste maintenant à savoir ce que pense la LFP de cette solution.