Liga - Barcelone domine l'Atlético et se rapproche du sacre (résumé et notes)

Commentaire(s)
Liga - Barcelone domine l'Atlético et se rapproche du sacre (résumé et notes)
L'Atlético a craqué en fin de match à Barcelone. 31E JOURNéE LIGA

Le FC Barcelone a fait un pas de géant vers le sacre en s'imposant face à son dauphin, l'Atlético de Madrid, lors de la 31e journée de Liga (2-0). En supériorité numérique pendant plus d'une heure, les Blaugrana ont arraché leur succès en fin de match grâce à Suarez et Messi.

Liga - 31e journée
FC Barcelone - Atlético de Madrid : 2-0 (0-0)
Buts : Suarez (85e), Messi (87e) pour le FC Barcelone.

Avant d'affronter le FC Barcelone au Camp Nou dans un match charnière dans la course au titre, jamais l'Atlético de Madrid n'a gagné dans l'antre des Blaugrana depuis l'arrivée de Diego Simeone sur le banc madrilène en 2012. Néanmoins l'entraîneur argentin y croit, d'autant plus que l'enjeu est de taille : les Colchoneros ont l'opportunité de revenir à cinq points du Barça en cas de succès. D'entrée de match, les Barcelonais mettent une grosse intensité dans cette rencontre et celle-ci se symbolise par le positionnement très haut des joueurs locaux qui multiplient les récupérations dans la partie de terrain adverse. Dans un rôle d'électron libre, Messi, plein axe, adresse un ballon parfait dans la course d'Alba, dans le dos de la défense. Le latéral catalan prend sa chance face à Oblak mais trouve le poteau (14e). Immédiatement, les Rojiblancos réagissent grâce à la paire Koke - Griezmann, mais le Français est trop excentré au moment de sa frappe pour réellement inquiéter Ter Stegen (20e).

Les joueurs de la capitale reprennent du poil de la bête dans ce match et les phases de possessions s'équilibrent entre les deux formations. Après une superbe orientation de Suarez, Coutinho efface son vis à vis d'une feinte de corps et se présente face à Oblak qui réalise une première parade décisive (27e). Alors que le match est plaisant et animé, Diego Costa vient gâcher la fête en recevant un carton rouge, probablement en raison de propos trop véhéments et vulgaires à l'encontre de l'arbitre (28e). Les plans de l'Atlético tombent à l'eau mais Simeone refuse de déposer les armes et décide de faire entrer un attaquant, Correa, à la place d'un défenseur, Filipe Luis. Suite à cette exclusion, Griezmann se retrouve esseulé loin devant le bloc bas mis en place par ses coéquipiers et l'intensité du match décroît pour le dernier quart d'heure de ce premier acte, malgré deux opportunités pour Messi (44e) puis Coutinho (45e+2).

Le mur Oblak finit par craquer

Au retour des vestiaires, les Colchoneros, malgré leur infériorité numérique, se projettent en nombre vers l'avant. Toutefois, les organismes commencent à puiser dans les réserves et des espaces se libèrent, notamment pour Messi qui monte en régime. L'Argentin percute plein axe et alerte Oblak en prenant sa chance de loin mais le gardien s'interpose (56e). La Pulga revient à la charge quelques minutes plus tard. Après un slalom dont il a le secret au milieu de la défense madrilène, Messi voit sa tentative contrée de peu (61e). Alors que le ballon est dans la moitié de terrain barcelonaise, Messi, encore lui, est servi et initie un contre. Il remonte tout le terrain en se jouant des défenseurs adverses puis sert Suarez au dernier moment. L'Uruguayen se retrouve face à Oblak mais le mur slovène se dresse devant lui et stoppe le tir (62e). Enormément mis à contribution, le dernier rempart de l'Atlético réalise une double parade héroïque face à Messi puis Malcom (69e).

Après une courte période d'accalmie, les vagues blaugrana reviennent sur les buts des Colchoneros, incessantes, et le mur slovène, érodé, finit par tomber sur une frappe enroulée de Suarez dans le petit filet, depuis l'extérieur de la surface (85e, 1-0) ! La faille est trouvée par l'attaquant uruguayen et afin de terminer le travail, Lionel Messi, qui s'est longtemps heurté à Oblak, double la mise dans la foulée d'un tir en douceur après une glissade de Gimenez (87e, 2-0). Le match se termine sur ce score de 2 buts à 0 en faveur de Barcelone. Réduits à dix, l'Atlético de Madrid s'est bien défendu mais a fini par céder face au leader qui s'envole vers sa 26ème Liga.

LES NOTES

Barcelone : Ter Stegen (6,5) - S.Roberto (6), Piqué (6,5), Lenglet (6), Alba (6) - Rakitic (7), Busquets (6), Arthur (4) - Messi (8), Suarez (7), Coutinho (6)

Atlético : Oblak (7,5) - Arias (non noté) puis Correa (4), Giménez (4), Godin (6), Filipe Luis (5) puis Morata (4) - Koke (5), Partey (5), Rodri (5,5), Saul (6) - Griezmann (6), Diego Costa (non noté)