Liga - Javier Tebas repart en campagne contre le PSG

Commentaire(s)
Liga - Javier Tebas repart en campagne contre le PSG
Tebas évoque encore le PSG PSG LIGA TEBAS

Javier Tebas, le sulfureux président de la Liga, a profité d'un entretien avec L'Équipe pour attaquer, à nouveau, le Paris Saint-Germain ! Il aimerait que l'UEFA applique les sanctions prévues dans les règles concernant les actes du PSG.

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas entendu Javier Tebas critiquer ouvertement le Paris Saint-Germain. Le président de la Liga, très décrié en Espagne après avoir accepté d'exporter des matchs aux États-Unis, s'est longuement confié à L'Équipe sur son estime envers le club français. Et comme attendu, Paris est très loin d'être dans le coeur de l'Espagnol.

"Le PSG ? Ce n'est pas Javier Tebas qui l'a dénoncé, c'est la Liga, en août 2017. Nous considérons que le club ne remplit pas les critères du fair-play financier de l'UEFA. Il surévalue ses sponsors" lâche-t-il d'emblée, histoire d'expliquer qu'il n'en fait pas une affaire personnelle. "Aucun club ne me l'a demandé. Quand nous avons prévenu que nous allions dénoncer le PSG, à ce moment-là, il n'était pas question du recrutement de Neymar. Notre initiative est antérieure. En fait, nous estimons que ce type de clubs met en danger la stabilité du football professionnel en Europe".

"Un club qui a triché ne devrait pas disputer de Coupe d'Europe"

Alors que Paris a été, dans un premier temps, blanchi par la commission de l'UEFA, la chambre de jugement est revenu, au mois de juillet, sur ces décisions. Un bon point pour Tebas. "Après la décision de la première instance (celle de la chambre d'instruction de l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA, plutôt favorable au PSG) la deuxième instance (la chambre de jugement) a dit que ce n'était pas suffisant et a dit expressément que le PSG devait corriger davantage son sponsoring pour qu'il corresponde à la valeur du marché. Cela veut clairement dire que le PSG avait triché. J'espère que seront prises les décisions conformément au règlement disciplinaire de l'UEFA."

En ce qui concerne les sanctions, Tebas veut que l'UEFA applique les normes disciplinaires déjà prévues. "Si elles disent que telle chose entraîne une exclusion, alors l'acteur doit être exclu. Si les normes disent que tel comportement entraîne de ne pas pouvoir recruter, alors il ne recrutera pas. Une sanction disciplinaire doit être prise. Et ce sera l'UEFA qui le décidera. Mon opinion, est qu'un club qui a triché ne devrait pas disputer de Coupe d'Europe. Mais c'est à l'UEFA de décider". Mais selon lui, le problème est un peu plus complexe que ça... "Le président du PSG est aussi président de beIN, qui achète des droits de la Ligue des champions pour des sommes importantes. Dans d'autres secteurs économiques, tout cela serait... difficile à comprendre, non ?" Tebas n'est pas prêt de lâcher le PSG.