Liga - Valence, Cissokho n'en veut pas à Aulas

Commentaire(s)
Liga - Valence, Cissokho n'en veut pas à Aulas

Aly Cissokho a rejoint Valence cet été puisqu’il faisait partie des indésirables du côté lyonnais. Sans aucune amertume, le joueur a fait savoir qu’il n’en voulait pas à Aulas.


Aly Cissokho s’apprête à affronter le Bayern Munich ce soir en Ligue des Champion avec Valence. Avant cette rencontre, le joueur est revenu sur les conditions de son départ de Lyon. Il avoue que le club voulait dégraisser et qu’il faisait parti des joueurs qui devaient partir.


«Je savais simplement que le club voulait vendre et que je faisais partie des joueurs concernés, indique-t-il. Ça ne m’a pas empêché de faire toute la préparation et le début de saison. L’OL est sur une belle lancée. J’espère que ça va continuer.»


Le latéral gauche a également évoqué les propos déplacés de Jean Michel Aulas cet été. Le Président avait traité certains cadres de «dinosaures» ou de «pharaon», et Cissokho faisait partie des joueurs ciblés.


«Ses déclarations m’ont surpris, bien sûr, reconnaît Cissokho. Mais je n’ai pas voulu répondre par voie de presse. J’ai vraiment mis ça de côté. C’est le boss, il a le droit de dire ce qu’il veut. Il a fait beaucoup de choses pour le foot, pour Lyon et pour moi. Après, c’est vrai que je ne suis pas quelqu’un qui souhaite entrer dans des polémiques. Je ne suis pas quelqu’un qui va taper du poing sur la table du président, gueuler ou balancer des choses sur Twitter. Je n’ai pas eu l’occasion de m’expliquer avec lui, mais je ne lui en veux pas» a-t-il fait savoir dans le quotidien l'Equipe.