LOSC - Bayern, Angleterre... Quel avenir pour Pépé ?

Commentaire(s)
LOSC - Bayern, Angleterre... Quel avenir pour Pépé ?
L'ailier ivoirien brille cette saison MERCATO LOSC MERCATO

Auteur d'une grosse saison avec Lille, Nicolas Pépé ne sera probablement plus un joueur des Dogues l'été prochain. Christophe Galtier, Luis Campos, et son entourage : tous font leur pronostic sur l'avenir de l'Ivoirien.

16 buts et 10 passes décisives en 25 matchs de Ligue 1 : cet exercice est celui de l'explosion pour Nicolas Pépé, atout majeur d'un LOSC qui essaye de s'accrocher à la place de dauphin du Paris Saint-Germain. Très courtisé dès cet hiver, l'international ivoirien a refusé les avances pour terminer la saison avec les Dogues. Mais l'été prochain, tout sera différent. Et la chance de voir l'ancien Angevin poursuivre dans le Nord est quasi nulle. Alors il s'agit de savourer pour ces derniers mois d'aventure commune. "Je ne vois pas beaucoup de joueurs dans le monde capables de faire plusieurs dribbles, frapper, marquer et faire gagner le match", a déclaré Luis Campos dans une interview accordée à Téléfoot. "Sur la distance parcourue à haute intensité c'est toujours le ou le deuxième meilleur joueur de l'équipe", a ajouté Christophe Galtier.

Énigmatique au sujet de la future destination de son poulain en conférence de presse cette semaine, l'entraîneur lillois s'est d'ailleurs montré plus précis dans les propos diffusés ce dimanche : "Il n'a pas besoin de chercher une équipe intermédiaire, qu'il ne se gêne pas à viser très haut. Je sais qu'un des plus grands clubs au monde est en train de perdre des faux pieds , en Allemagne", a déclaré l'ex-entraîneur des Verts, persuadé que le gaucher aurait sa place au Bayern Munich. Son coéquipier José Fonte, lui, le voit "en Angleterre" alors que Campos l'imaginerait bien "à Paris". Selon Téléfoot, Manchester United, Arsenal, Chelsea et donc le Bayern, entre autres, font partie des prétendants.

Il n'y a donc plus qu'à attendre... et à prendre une décision. "La chine ne fait pas partie de son plan de carrière. Il n'a pas de championnat privilégié, il attend juste le bon projet", a précisé l'un de ses conseillers, tandis que le directeur sportif lillois a mis fin aux derniers espoirs de ses supporters : "On n'est pas un club riche, si la bonne proposition arrive, on va être obligé de le vendre".