LOSC - Gérard Lopez est sous l'étroite surveillance de ses créanciers !


Gérard Lopez, le président et propriétaire du Lille OSC.
LOSC - Gérard Lopez est sous l'étroite surveillance de ses créanciers !

Le registre du commerce luxembourgeois nous informe que le Lille OSC, par l'intermédiaire de Gérard Lopez, son actuel propriétaire et président, a contracté un nouvel emprunt obligataire le mois dernier. Ce qui a déjà de nombreuses conséquences sur le quotidien du club nordiste.

Officiellement maintenu en Ligue 1 sur le terrain puis par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion, le club nordiste du Lille OSC n'est pas dans une santé optimale. Si le "gendarme financier" du football français a bien validé le budget lillois pour la saison prochaine, les Dogues devront composer avec un encadrement de la masse salariale et des indemnités de transferts. Des restrictions qui montrent que les soucis sont loin d'être terminés pour le LOSC.

Pour preuve : selon un document paru vendredi au registre du commerce luxembourgeois, Lux Royalty, la maison-mère du LOSC (Ndlr, Lux Royalty est la société qui possède L Holding, la structure française qui détient 95% des actions du club nordiste), a contracté un nouvel emprunt obligataire le mois dernier. En échange, les créanciers ont obtenu un pouvoir de contrôle renforcé et pourraient même, d'ici cinq ans, devenir propriétaires du club (en détenant jusqu'à 95% de Lux Royalty, donc du LOSC).

Sauf si, d'ici là, Gerard Lopez parvient à rembourser - ou déniche quelqu'un pour rembourser - l'intégralité des emprunts obligataires en cours. Concrètement, à l'heure actuelle, Gérard Lopez, qui a démissionné de la présidence de L Holding, a vu son pouvoir décisionnaire se réduire comme peau de chagrin. Pour être plus direct, ce dernier ne peut désormais quasiment plus rien décider sur la gestion et le financement du LOSC sans l'aval de ses créanciers. Des changements qui peuvent légitimement inquiéter, mais qui n'ont visiblement pas effrayé la DNCG...

Lille

Losc Lopez