LOSC - La mise au point de Gérard Lopez sur les finances lilloises et le mercato

Commentaire(s)
LOSC - La mise au point de Gérard Lopez sur les finances lilloises et le mercato
Lopez livre ses vérités

Au cours d'un entretien pour L'Equipe, Gérard Lopez, le propriétaire du LOSC, s'est montré très rassurant concernant les prochaines ventes lilloises et le budget du club.

Gérard Lopez a le visage d'un président heureux. En effet, le dirigeant du LOSC peut contempler, semaine après semaine, l'excellent travail de Christophe Galtier dans le Nord de la France. Alors que les Dogues se sont maintenus tout juste la saison passée, ils sont aujourd'hui installés confortablement à la deuxième place du classement, derrière le PSG et cinq points devant Lyon. Et le style de jeu, à savoir des attaques rapides et dévastatrice, plait au big boss lillois.

"Cette saison, ce n’est pas de la chance. On n’a rien volé. On a un style défini. On sait où on va. Les résultats procurent de la fierté. Et une certaine émotivité" prévient Gérard Lopez. Conscient d'être en course jusqu'à la fin de la saison pour une place en Ligue des Champions, le dirigeant assure qu'une place en C1 n'est pas encore dans les objectifs du club. En clair, ce serait du bonus. "Le business plan n'est pas basé sur cette participation en LDC". Toutefois, une place en Coupe d'Europe permettrait de recruter un cadre supplémentaire... "La qualité du groupe ne sera pas différente selon notre classement. Les noms des recrues sont déjà connus, avec des joueurs qui se projettent vite vers l’avant. La seule différence, c’est que l’on prendrait un cadre de plus si on disputait la C1."

Car oui, le LOSC risque de vendre ses meilleurs joueurs à l'issue de la saison. Cet hiver, deux cadres (Soumaoro et Mendes) ont d'ailleurs refusé de quitter le Nord de la France en pleine saison, comme l'a dévoilé le dirigeant. Conscient des réalités économiques, Lopez dévoile que l'objectif de vente est fixé à 100 millions d'euros ! "C’est ce qui est prévu. Mais on parle d’autres choses. Clairement. Des besoins du club. Et l’objectif est d’être compétitifs même si nous faisons 100 M€ de ventes" prévient-il avant d'évoquer le dossier de Nicolas Pépé. "L'offre chinoise ? 80 M€ de transferts et 11 M€ nets annuels de salaire. On ne sera pas loin de cette somme-là cet été". Dans tous les cas, les très bons résultats de cette saison ont rassuré la holding Lux Royalty et Lopez : "On n'est plus pressés par le temps (NDLR : pour rembourser)".

Commentaire(s)