Mercato - Des clubs de L1 flairent le bon coup Trémoulinas

Commentaire(s)
Mercato - Des clubs de L1 flairent le bon coup Trémoulinas
Benoît Trémoulinas (FC Séville) pourrait retrouver la France et la Ligue 1. MERCATO

Devenu indésirable à Séville, qui ne compte plus sur lui, Benoît Trémoulinas (30 ans) souhaiterait résilier son contrat en Andalousie et revenir en France. Plusieurs clubs de Ligue 1 se seraient déjà positionnés, annonce ce samedi un confrère espagnol.

L'aventure de Benoît Trémoulinas en Andalousie et au FC Séville serait en passe de prendre fin. C'est ce qu'assure, ce samedi, José Manuel Garcia, un confrère ibérique très fiable. Selon ses informations, le latéral gauche tricolore, âgé de 30 ans et qui se remet d'une rupture au ménisque externe du genou gauche, souhaiterait résilier son contrat aux abords de Sanchez-Pizjuan. Ne rentrant plus dans les plans de Jorge Sampaoli et non convoqué pour le stage d'avant-saison du club andalou, le défenseur chercherait à rompre son bail - il est sous contrat jusqu'au 30 Juin 2017 - avec son club actuel pour rebondir ailleurs. Plus précisément en France.

En effet, le journaliste espagnol avance que le joueur disposerait de plusieurs offres émanant de France et de Ligue 1. Saint-Etienne, décimé dans son couloir gauche défensif (blessure longue durée pour Pierre-Yves Polomat, Cheikh M'Bengue déjà out) et qui a l'avantage de bien connaître le joueur (il avait été prêté pendant six mois dans le Forez en 2014), pourrait faire partie des clubs intéressés. Comme son voisin et rival de toujours, l'Olympique Lyonnais. Les Rhodaniens ont recruté Maciej Rybus cet été et possèdent également Jérémy Morel à ce poste. Mais la perspective d'ajouter un renfort de qualité dans le couloir, à moindre coût, pourrait séduire Jean-Michel Aulas et consorts.

Autre club susceptible de se positionner dans ce dossier : les Girondins de Bordeaux. Formé chez les Marine-et-Blanc, le natif de Bordeaux y a évolué pendant six saisons (2007-2013) et pourrait être tenté de boucler la boucle en Aquitaine. D'autant que les protégés de Jocelyn Gourvennec ne disposent que de Diego Contento en vrai spécialiste du poste. Un Diego Contento qui, reconnaissons-le, n'enchaîne pas les performances de choix depuis son arrivée en Gironde. Enfin, l'Olympique de Marseille, qui doit composer avec des finances exsangues, pourrait également voir d'un bon oeil l'arrivée de l'international français, Henri Bedimo étant déjà sur le flanc. Une chose est sûre : une fois libéré, Benoît Trémoulinas ne devrait avoir que l'embarras du choix...