Mercato - Hatem Ben Arfa explique le choix Valladolid

Commentaire(s)
Mercato - Hatem Ben Arfa explique le choix Valladolid
Hatem Ben Arfa a été présenté à la presse ce mardi. MERCATO

Après l'officialisation de son arrivée au Real Valladolid, Hatem Ben Arfa s'est exprimé en conférence de presse.

L'arrivée en grande pompe d'Hatem Ben Arfa à Valladolid n'est pas passée inaperçue. Libre de tout contrat depuis son dernier match joué avec Rennes face à Guingamp en mai dernier, l'international de 32 ans (15 sélections) a décidé de se relancer chez l'actuel seizième de Liga. Ce choix, qui peut laisser songeur, a bien été prémédité à en croire les propos du principal intéressé. "Je voulais rejoindre l'Espagne et la Liga", s'est réjoui HBA. "J'ai senti que le club me voulait vraiment, il m'a montré beaucoup d'intérêt. Je sais qu'ils ont en projet de vouloir faire grandir le club".

Hatem Ben Arfa se veut ambitieux

Partout où le feu follet a mis les pieds, que ce soit à Marseille, à Nice ou encore à Newcastle, un souvenir mitigé en est resté aux supporters. Un talent indéniable certes, mais un manque de volonté sur et en-dehors du terrain. Pourtant, Ben Arfa a tenu à rassurer ses futurs supporters sur sa forme actuelle. "Je me suis entraîné tous les jours donc je suis en forme. Je me sens bien dans mon corps et dans ma tête. Ronaldo m'a convaincu. J'ai fait un choix de football avant tout. Je peux apporter plus de créativité offensive à cette équipe" a-t-il déclaré, avant de conclure. "J'espère donner du plaisir aux supporters".

Pour Valladolid, réaliser un tel transfert était de l'ordre du songe, compte-tenu des émoluments réclamés par Ben Arfa. Le directeur sportif du club, Miguel Ángel Gómez, n'a d'ailleurs pas hésité à le rappeler, précisant que le joueur formé à l'OL avait revu ses exigences salariales pour signer. "Il a fait un gros effort. Normalement, son profil économique était inaccessible. Il est venu grâce à ses sensations. Il se sent heureux ici. Le premier critère est le sportif. C'est un garçon qui donne de grands espoirs. Il connaît parfaitement l'équipe, il connaît notre équipe. Ce genre de joueur est compliqué à recruter. Au-delà de l'aspect économique, il a eu tant de sollicitations".