Mercato - Hatem Ben Arfa pas certain de rester au Stade Rennais...

Commentaire(s)
Mercato - Hatem Ben Arfa pas certain de rester au Stade Rennais...
Hatem Ben Arfa, 32 ans, n'exclut pas de découvrir un nouveau challenge cet été. MERCATO RENNES MERCATO BEN ARFA MERCATO

Arrivé seulement l'été dernier à Rennes, où il dispose d'une option pour prolonger d'un an cet été, Hatem Ben Arfa n'est pas sûr de rester en Bretagne. C'est ce qu'il confie dans un entretien à L'Equipe ce mardi.

Hatem Ben Arfa a réussi son pari. Arrivé à Rennes l'été dernier après plus d'un an sans jouer, le milieu offensif n'a eu besoin que de quelques mois pour retrouver son niveau et s'apprête à boucler une première saison très aboutie en Bretagne (7 buts et 5 passes en 32 matchs jusqu'ici). Mais sera-t-elle sa dernière ? La question se pose déjà, alors que le joueur de 32 ans n'avait signé que pour une saison (plus une en option)...

Dans une interview à L'Equipe, HBA reste énigmatique. "Je ne peux pas vous dire aujourd'hui, je n'ai pas encore défini ce que je compte faire la saison prochaine", confie-t-il. "Ce qui est sûr, c'est que je veux prendre du plaisir, ma décision va en dépendre. Si je reste, si je pars... Quel que soit le club, ça va être déterminé par le plaisir du terrain et de jouer. Je ferai le bilan en mesurant ce que le club veut faire, ou un autre club, et en analysant bien tous les paramètres pour pouvoir prendre ma décision, mais ça va partir du plaisir."

Ben Arfa veut être excité

Guidé par la notion de "plaisir" et "pas forcément" par une nouvelle participation à une coupe d'Europe, Ben Arfa veut trouver "un truc qui (l')excite" pour continuer à s'épanouir, quinze ans après ses débuts à l'Olympique Lyonnais. "Si je ne trouve pas un truc bien, je peux arrêter. S'il n'y a pas un truc qui m'excite. Sinon, je continue, je marche au plaisir", poursuit l'international tricolore (15 sélections). "Mais à Rennes, je me sens bien."

Attiré par l'Espagne et la "philosophie du plaisir" dégagée par la Liga, l'ancien Niçois n'exclut donc pas de rester à Rennes ou d'aller découvrir un nouveau challenge en L1. "Un club, c'est tout un cadre, et comme je ne suis pas un béni-oui-oui, il faut trouver un truc qui m'intéresse, où je sens que ça travaille, parce qu'aller dans un club pour aller dans un club, ça ne sert à rien si je sens qu'ils ne veulent pas progresser." Le Stade Rennais, qui défie Lyon ce soir en 1/2 finale de la Coupe de France, a justement une occasion rêvée de franchir un nouveau palier pour convaincre son milieu offensif de rester.