Mercato - L'avenir d'Antoine Griezmann affole la presse catalane

Commentaire(s)
Mercato - L'avenir d'Antoine Griezmann affole la presse catalane
Antoine Griezmann a rejoint l'équipe de France ce lundi. MERCATO BARçA MERCATO GRIEZMANN MERCATO

Moins d'un an après sa prolongation très médiatisée à l'Atlético Madrid, Antoine Griezmann revient au coeur de l'actualité mercato. Ses envies de départ auraient resurgi et plusieurs clubs, notamment le Barça, sont évoqués comme des destinations potentielles.

On croirait être revenu un an en arrière en parcourant la presse barcelonaise ce matin. Comme en 2018, l'approche de la fin de cette saison 2018-2019 coïncide avec l'expression des envies d'ailleurs d'Antoine Griezmann. L'attaquant français de 27 ans (il fêtera ses 28 ans jeudi), qui a prolongé son contrat à l'Atlético Madrid (jusqu'en 2023) l'été dernier après avoir failli s'engager au FC Barcelone, brandit de nouveau la menace d'un départ, moins d'une semaine après l'élimination des Colchoneros en Champions League.

Le natif de Mâcon aurait l'impression de ne pouvoir remplir son palmarès ni sur le plan collectif ni d'un point de vue personnel à l'Atlético, résument nos confrères espagnols, alors que le Ballon d'Or 2018 lui a échappé malgré son sacre mondial sous le maillot Bleu. Pour lui, seul un transfert dans un club plus huppé du vieux continent pourrait l'aider à entrer dans le cercle fermé des superstars planétaires. En fin de semaine dernière, le journal L'Equipe a été le premier à évoquer, de nouveau, un potentiel transfert au Barça.

MU, le Bayern et le PSG également cités

Ce mardi, El Mundo Deportivo rebondit sur cette information mais, contrairement au quotidien français, ne fait pas état de négociations entamées autour d'un contrat. Pour nos confrères Catalans, il ne s'agit encore que d'échanges entre l'entourage du joueur et les dirigeants Blaugrana. Le journal Sport n'établit pas la même tendance et croit savoir que le club culé, comme le Real Madrid, se refuse encore à avancer ses pions sur le dossier. Contrairement à Manchester United, au Bayern Munich et au PSG, qu'il considère comme ses plus sérieux prétendants. A suivre...