à la une
Jeudi 22 Octobre

Mercato - L'OM annoncé en pole position pour rafler un autre crack brésilien !

Commentaire(s)
Mercato - L'OM annoncé en pole position pour rafler un autre crack brésilien !
Kaio Jorge (Santos FC) serait dans les petits papiers de l'OM. MERCATO OM MERCATO

Outre Luis Henrique (Botafogo) et Marcos Paulo (Fluminense), l'Olympique de Marseille serait également très intéressé par le profil de Kaio Jorge, jeune et pur avant-centre de Santos.

La fin de mercato estival de l'Olympique de Marseille pourrait prendre un très, très fort accent brésilien. À quelques jours de la date butoir du 5 octobre, les dirigeants phocéens s'activent pour boucler l'arrivée de Luis Henrique, jeune (18 ans) ailier de Botafogo, et essaient également d'avancer dans le dossier menant à Marcos Paulo (19 ans), international U20 portugais qui évolue à Fluminense. Mais le club olympien ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et pourrait bel et bien accueillir un autre Brésilien.

À lire aussi : Pablo Longoria ne ferme pas la porte à une deuxième recrue en attaque !

C'est, en tout cas, ce qu'affirme ce mardi le média UOL Esporte, expliquant que Olympiens sont en pole position dans le dossier Kaio Jorge. Âgé de seulement 18 ans, ce pur avant-centre, champion du monde des moins de 17 ans en 2019 avec le Brésil (5 buts, dont un en finale), évolue à Santos. Courtisé par la Juventus Turin, le Real Madrid, le RB Leipzig ou encore l'Inter Milan, il est sous contrat jusqu'en 2022 et dispose d’une clause libératoire fixée à 50 M€.

Les statuts du club empêchent toute négociation après le 30 septembre

Une somme inabordable pour les Ciel-et-Blanc, qui devraient pouvoir profiter des grandes difficultés financières du club auriverde pour concrétiser ce renfort à moindre coût. Mais pour ce faire, l'Olympique de Marseille ne devra pas traîner. En effet, pour des raisons administratives, le club paulista ne pourra plus négocier de transfert à partir du 1er octobre et ce jusqu'à l’année prochaine. Il ne reste donc plus que neuf jours aux dirigeants olympiens pour toucher au but.