à la une

Mercato - L'OM fixe les prix de ses joueurs bankables

Morgan Sanson aura un bon de sortie cet été.
Morgan Sanson aura un bon de sortie cet été. MERCATO

En vue d'un mercato que l'on annonce mouvementé dans le sens des départs, l'OM a fixé les prix de ses éléments aux potentiels de ventes les plus élevés.

Si le mercato estival de l'OM doit ressembler à une vente aux enchères, le club provençal cherche encore son commissaire-priseur, le fameux "head of football" que Jacques-Henri Eyraud attend pour l'épauler dans cette intersaison mouvementée. Mais ça n'empêche pas le président marseillais de commencer à estimer sa collection, particulièrement bien cotée après un exercice conclu à la 2e place du championnat derrière le PSG.

Malheureusement, ces bons résultats sur le plan sportif n'ont pas été suivis financièrement et l'OM, encore dans le rouge, va devoir vendre certains éléments bankables pour éviter la catastrophe. On pense en particulier à Morgan Sanson (25 ans), Boubacar Kamara (20 ans) ou Duje Caleta-Car (23 ans). Le premier, régulièrement placé sur la liste des transferts depuis son arrivée de Montpellier pour 12 M€ début 2017, serait estimé entre 35 et 40 millions d'euros par ses dirigeants, qui espèrent le placer en Angleterre grâce au réseau du célèbre intermédiaire Pini Zahavi.

Pas d'approche concrète avant début août ?

Pour Kamara, formé à Marseille, la plus-value sera encore plus importante en cas de vente. Alors que le PSG et le Milan ont été cités parmi ses courtisans, l'OM en espèrerait 40 M€ selon La Provence. Quant à Caleta-Car, ses performances cette saison laissent croire aux dirigeants marseillais qu'ils pourront récolter de sa vente un montant similaire, soit plus du double de ce qu'ils avaient déboursé pour l'acheter à Salzburg en 2018 (19 M€). Un club espagnol pensant pouvoir l'enrôler contre seulement 10 M€ se serait déjà fait recaler.

Autre joueur très courtisé, mais qui ne rapportera probablement pas autant, Bouna Sarr (28 ans). Son nom circule à Séville, mais aussi à Madrid (Atlético) et en Angleterre, ce qui pourrait faire grimper son prix de départ aux alentours des 15 millions d'euros, un montant qui donnerait satisfaction aux pensionnaires du Vélodrome. Adjugé, vendu ? Pas tout de suite, puisqu'il faudra probablement attendre le début du marché des transferts à l'étranger pour que les acheteurs potentiels se positionnent concrètement. Probablement pas avant le mois d'août, donc...