Mercato - L'OM sait à quoi s'en tenir pour Valentin Rongier

Commentaire(s)
Mercato - L'OM sait à quoi s'en tenir pour Valentin Rongier
Un bon de sortie à 15 millions pour Rongier. MERCATO OM MERCATO

Le FC Nantes, qui ne devrait pas s'opposer au départ de Valentin Rongier cet été, aurait fixé le prix de son capitaine à 15 millions d'euros. Une somme encore inabordable pour l'OM, qui devra vendre avant de songer à acheter.

Valentin Rongier a probablement joué son dernier match sous le maillot des Canaris, le 24 mai face à Strasbourg. Souvent lié à des rumeurs de transferts ces dernières années, le milieu de terrain Nantais se dirige vers un départ cet été, à 24 ans. "S’il y a un projet qui m’intéresse, il (Waldemar Kita, ndlr) sait que je serai intéressé. Je pense qu’il me laissera partir. On en a déjà discuté et on est sur la même longueur d’onde", déclarait l'intéressé il y a quelques semaines.

Pour le premier transfert de sa jeune carrière, le joueur formé à la Jonelière pourrait passer par une étape en Ligue 1, au sein d'un club plus huppé. Lyon aurait coché son nom et présente l'avantage d'être qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, mais l'OM le suit depuis plusieurs années déjà. Andoni Zubizarreta est tombé sous son charme avant même de devenir le directeur sportif du club phocéen, fin 2016, et aurait récemment relancé cette piste à en croire La Provence.

La vente de Morgan Sanson est d'autant plus espérée

Le FC Nantes, dont Rongier représente la plus forte valeur marchande, aurait fixé son prix à 15 millions d'euros. Une exigence justifiée par les performances récentes d'un joueur en constante progression mais qui fait déjà partie des valeurs sûres de notre championnat. Si les dirigeants Marseillais n'ont pas encore formulé d'offre, c'est parce qu'ils attendent d'en avoir les moyens. Leurs finances exsangues leur imposent de vendre avant de songer à acheter.

Au rayon des départs, l'OM s'est fixé l'objectif de vendre aussi vite que bien Morgan Sanson. Une somme de 30 M€ est évoquée au sujet de l'ancien Montpelliérain, dont le profil est étudié en Angleterre et en Espagne notamment. Une fois débloquée, elle permettrait aux pensionnaires de la Commanderie d'avancer, enfin, sur la piste de son successeur. Reste à savoir si Valentin Rongier sera encore sur le marché...