à la une

Mercato - L'OM tente l'ambitieux pari Ryan Sessegnon

Ryan Sessegnon plaît à l'OM.
Ryan Sessegnon plaît à l'OM. MERCATO OM MERCATO

A la recherche d'un latéral gauche sur ce dernier mois de mercato, l'OM a coché le nom de Ryan Sessegnon, le prometteur et polyvalent défenseur anglais de Fulham.

Sauf mauvaise surprise à la visite médicale, qui doit avoir lieu aujourd'hui, Dario Benedetto sera la deuxième recrue du mercato olympien. Une fois son arrivée officialisée, l'OM sera attendu sur un autre chantier d'envergure : trouver un latéral gauche en mesure de suppléer - ou au moins concurrencer - Jordan Amavi. Sifflé par le Vélodrome lors de sa sortie face à Naples dimanche soir (défaite 1-0), l'ancien Niçois peine toujours à retrouver son niveau et malgré son entrée en jeu convaincante, Christopher Rocchia n'a pas l'allure d'un titulaire en puissance.

Conscient que l'effectif d'André Villas-Boas a besoin d'un renfort dans ce couloir, Andoni Zubizarreta s'est déjà mis à la planche et a commencé à avancer ses pions à Barcelone, son ancien club. Un prêt du jeune Juan Miranda, encore membre de la réserve du Barça mais titulaire avec l'équipe d'Espagne championne d'Europe U19, est à l'étude depuis plusieurs jours. Mais ce n'est pas tout ! D'après les informations de La Provence, le directeur sportif Marseillais a activé une autre piste. Plus ambitieuse - et par conséquent moins réaliste -, elle mène à Ryan Sessegnon.

Fulham évalue Sessegnon à 20 millions d'euros

Le transfert du jeune international Espoirs anglais (19 ans) en Provence reste très difficile à imaginer. Moins pour la situation du joueur - son contrat prend fin en 2020 - ou celle de son club, relégué en Championship (D2 anglaise) cette saison, que pour la concurrence à laquelle les pensionnaires du Vélodrome comptent se frotter. Tottenham est effectivement sur les rangs et ce simple intérêt des Spurs a fait grimper la cote de Sessegnon a près de 20 millions d'euros, quand les dirigeants Phocéens ne seraient prêts à en débourser qu'une quinzaine. Reste que les clubs londoniens n'ont plus que trois jours pour s'entendre sur une éventuelle opération, alors que le marché ferme dès le 8 août (jeudi soir) en Angleterre. Passée cette date, l'OM ne manquera probablement pas de se manifester plus concrètement.