Mercato - Le Real Madrid contraint de vendre Luka Modric ?

Commentaire(s)
Mercato - Le Real Madrid contraint de vendre Luka Modric ?
Luka Modric (Real Madrid) aurait un plan précis pour son avenir. REAL MADRID INTER MILAN MODRIC MERCATO

Selon les informations divulguées ce vendredi par Telemadrid et As, Luka Modric (33 ans), Ballon d'Or 2018, devrait quitter prochainement le Real Madrid. Le meneur de jeu de la Casa Blanca refuse à l'heure actuelle de prolonger son contrat dans la capitale espagnole et disposerait d'un plan tout tracé pour la suite et fin de sa carrière.

"Tout d’abord mon souhait est de rester au Real Madrid le plus longtemps possible. Le scénario idéal serait de terminer ma carrière dans ce club et cette ville fantastique. Mon souhait a toujours été de porter le maillot du Real. J’ai un contrat jusqu’en 2020 et je suis heureux au Real. J’ai une relation phénoménale avec le club, je me sens respecté de tous, les supporters m’apprécient. Comme ils comptent sur moi, il n’y a aucune raison de penser à un départ", expliquait il y a quelques jours Luka Modric dans la presse croate.

Tout semblait donc ficelé pour que le maître à jouer de la Maison Blanche, vainqueur de la Ligue des Champions avec les Merengues et finaliste malheureux de la Coupe du Monde avec la Croatie, étende rapidement son contrat aux abords du Santiago-Bernabéu. Mais, à quelques jours de la nouvelle année, l'inquiétude grandit dans les bureaux du Real Madrid concernant le statut du meilleur joueur de 2018. Car plus les joueurs passent et plus l'hypothèse d'un départ du numéro 10 madrilène prend de l'épaisseur.

En effet, selon Telemadrid et As, le Croate a refusé de prolonger son contrat avec le Real, estimant que l’offre émise par ses dirigeants était trop faible, financièrement parlant. Disposant en parallèle d'une très belle offre de l’Inter Milan (10 M€ par an pour deux saisons), le natif de Zadar songerait très sérieusement à rejoindre la Lombardie. Séduit par le projet interiste, le Croate quitterait ensuite les Nerazzurri pour raccrocher ses crampons sous les cieux lucratifs de la Chine. Alors, vrai plan de fin de carrière ou simple moyen de pression dans les négociations ? L'avenir nous le dira...

Commentaire(s)