Mercato - Nantes : trois noms se détachent pour renforcer l'attaque

Commentaire(s)
Mercato - Nantes : trois noms se détachent pour renforcer l'attaque
Nakoulma est dans les petits papiers du FCN. MERCATO NANTES MERCATO

Seizième attaque de Ligue 1 avec seulement 17 buts marqués en 19 journées de championnat lors de la phase aller, le FC Nantes a fait de la venue d'un attaquant sa priorité pour l'hiver. Dans cette optique, Waldemar Kita et l'agent franco-iranien Mogi Bayat ont formulé une première offre pour Yohan Boli (26 ans), attaquant de l'équipe de Saint-Trond en Belgique. Deuxième meilleur buteur de Jupiler League (10 buts), ce dernier ne manque pas de prétendants puisque le Besiktas, Anderlecht, le Club Bruges, le Standard de Liège et Brighton sont intéressés.

Surtout, l'international ivoirien est en position de force puisqu'il arrive au terme de son contrat l'été prochain et pourrait donc partir libre dans six mois. Pour autant, Saint-Trond ne souhaite pas le brader et a déjà refusé une offre de 500.000€, somme autour de laquelle le club pourrait tout de même se laisser convaincre. Si la première offre nantaise a été refusée, les Canaris pourraient revenir à la charge en proposant un transfert de 500.000€ assorti d'un salaire mensuel de 80.000€. Le FCN a toutefois des solutions de replis qui se nomment Majeed Waris et Préjuce Nakoulma, deux anciens de la maison. Libre depuis six mois, le second est revenu vivre du côté de Nantes et a changé d'agent, une donnée positive pour Kita qui ne s'entendait pas l'ancien représentant du joueur.