à la une

Mercato - Nordi Mukiele a tapé dans l'oeil du PSG

Commentaire(s)
Nordi Mukiele plaît au PSG.
Nordi Mukiele plaît au PSG. MERCATO

Le chantier de la défense a mené le PSG sur les traces de Nordi Mukiele. L'ancien montpelliérain, en nette progression cette saison, plaît aux champions de France.

La crise du coronavirus et tout ce qu'elle engendre (réajustement du budget, réflexions sur la fin de saison, négociations autour de la baisse des salaires...) n'empêche pas les dirigeants parisiens d'accorder une partie de leur emploi du temps chargé à la constitution de l'effectif en vue de la saison prochaine. Alors que Layvin Kurzawa, Thiago Silva et Thomas Meunier arrivent en fin de contrat, c'est tout le secteur défensif qui doit déjà être repensé.

Dans les couloirs, les pistes menant à Alex Telles et Hamari Traoré ont émergé la semaine dernière. Mais un profil polyvalent pourrait tout aussi bien convenir à Thomas Tuchel, qui avait par exemple fait venir à son arrivée en 2018 son compatriote Thilo Kehrer, capable d'évoluer sur un côté ou dans l'axe. Toujours en Allemagne, c'est cette fois au RB Leipzig que le PSG pourrait dénicher un nouveau couteau-suisse, en la personne de Nordi Mukiele (22 ans). L'ancien montpelliérain plaît aux champions de France, d'après Sky Germany, qui évoque même une potentielle offre au cours de l'été.

Leipzig préfère laisser filer Upamecano

Auteur d'une deuxième saison très convaincante dans la Saxe (28 matchs, 3 buts et 2 passes toutes compétitions confondues), où il évolue tantôt latéral ou piston droit, tantôt défenseur axial, Mukiele, dont le nom commençait même à circuler aux abords de Clairefontaine à quelques mois de l'Euro, a vu sa cote grimper en flèche ces derniers mois. Selon les estimations du CIES, elle oscille désormais entre 30 et 40 millions d'euros.

Même à ce prix-là, rien ne dit que Leipzig acceptera de s'en séparer. Le club coaché par Julian Nagelsmann, 3e de Bundesliga et qualifié pour les quarts de finale de la Champions League, aurait plutôt prévu d'accorder un bon de sortie à son autre espoir français : Dayot Upamecano (21 ans), qui se retrouve dans le viseur du Real Madrid, du Bayern et de plusieurs clubs anglais à un an de la fin de son contrat.