Mercato OL - La cote de Lacazette n'est plus ce qu'elle était en Angleterre...

Commentaire(s)
Mercato OL - La cote de Lacazette n'est plus ce qu'elle était en Angleterre...
Les cadors du championnat anglais ont disparu de la liste des prétendants de Lacazette... MERCATO

Si les clubs de Premier League sont toujours aussi nombreux à suivre les traces d'Alexandre Lacazette, les grands noms du championnat anglais ne figurent plus parmi les courtisans du buteur Lyonnais. Arsenal, Manchester City et autre Liverpool ont été remplacés par des écuries bien moins huppées, à en croire la presse britannique...

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas pour Alexandre Lacazette. Malgré un léger sursaut observé ces dernières semaines (6 buts sur ses 7 derniers matches), l'attaquant Lyonnais ne parvient toujours pas à retrouver le niveau qui était le sien la saison dernière, dont il avait été désigné meilleur joueur et meilleur buteur (27 buts en 33 matches) en Ligue 1. Préparation bouleversée par des négociations tendues pour sa prolongation de contrat, blessure longue durée de son compère d'attaque Nabil Fekir, baisse du niveau global de la formation rhodanienne : nombreuses sont les raisons pouvant être invoquées pour expliquer le coup de mou du numéro 10 de l'OL. Toujours est-il que sur le marché des transferts, sa cote a très nettement baissé par rapport à l'année passée.

Qu'il est loin le temps où les recruteurs d'Arsenal, de Liverpool et de Manchester City se pressaient dans les travées de Gerland pour observer la fine gâchette des Gones. Désormais, ce sont des clubs beaucoup moins huppés qui lui font la cour : après Newcastle (19e du championnat), qui avait tenté une approche l'hiver dernier, c'est au tour de Stoke City (9e), Southampton (7e) et West Ham (5e) de faire de l'oeil au Guadeloupéen de 24 ans.

D'après le Daily Mail, ces trois clubs de second rang de Premier League avaient dépêché des émissaires au Roazhon Park dimanche soir pour suivre la prestation de Lacazette, auteur d'un but plein d'opportunisme, puis de plusieurs ratés face à Rennes (2-2). L'international tricolore, qui avait fait part de son attrait pour le football anglais en début d'année, peut donc se rassurer : il est toujours aussi suivi derrière la Manche. Le prestige de sa liste de courtisans n'est plus le même, voilà tout...