Mercato - Selnaes, un dernier renfort pour l'ASSE ?


L'ASSE tente de s'offrir Ole Selnaes !
Mercato - Selnaes, un dernier renfort pour l'ASSE ?

Intéressée depuis plusieurs semaines par Ole Selnaes, l'ASSE est passée à l'action en entamant des discussions avec son club de Rosenborg. De son côté, le joueur est intéressé par un transfert à Saint-Etienne, où il retrouverait son ancien coéquipier Alexander Soderlund.

Pour braver le froid du Forez, les recruteurs Stéphanois bougent, s'activent ! Après avoir accueilli Alexander Soderlund, Oussama Tannane et Franck Tabanou, l'ASSE cherche désormais à renforcer le seul secteur sur lequel elle n'a pas encore apporté de sang neuf cet hiver, celui du milieu de terrain. Au contraire, Ismaël Diomandé est parti en prêt à Caen et les seuls Clément, Lemoine et Pajot (voire Cohade et Pinheiro) restent à disposition de Christophe Galtier. C'est peu pour remonter au classement et faire bonne figure en Europa League, tout en tentant une belle aventure en Coupe de France.

Alors, les dirigeants Ligériens ont relancé la piste menant à Ole Selnaes, selon Le Progrès. Son nom ne dit peut-être pas grand chose au grand public, mais celui de Geoffroy-Guichard s'en souvient. Et pour cause, du haut de ses 21 ans, le jeune milieu défensif de Rosenborg avait refroidi le Chaudron, lors du match nul décroché par le club norvégien à St-Etienne (2-2), mi-septembre. Rosenborg, un ex-adversaire chez qui l'ASSE est déjà allée piochée cet hiver en recrutant Soderlund.

Heureux hasard, il se trouve que le nouvel attaquant des Verts s'entend très bien avec son ancien coéquipier, qu'il tente de convaincre de le rejoindre en France. Avec une certaine réussite, puisque Selnaes privilégierait, malgré les intérêts de plusieurs clubs anglais, un nouveau challenge à Saint-Etienne. Reste un obstacle, et non des moindres : l'indemnité de transfert demandée par Rosenborg. Trois ou quatre millions d'euros, c'est dans ces eaux-là qu'il faudra naviguer pour convaincre les dirigeants de Trondheim de lâcher leur pépite. Une somme qui entre dans les cordes des dirigeants Stéphanois, qui gardent tout de même d'autres options sous le coude, en cas d'échec des négociations pour Selnaes.

Mercato