à la une

Mercato - Un étonnant courtisan prêt à se positionner sur Leandro Paredes

Leandro Paredes, ici face au Celtic en amical.
Leandro Paredes, ici face au Celtic en amical. MERCATO

De plus en plus utilisé par Thomas Tuchel, Leandro Paredes ne fait pas partie des joueurs que le PSG pourrait laisser filer cet été. Ça n'empêche pas certains clubs de se pencher sur son cas en vue du mercato, comme la Fiorentina.

On commencerait presque à comprendre pourquoi le PSG était allé chercher Leandro Paredes au Zénith St-Pétersbourg, à l'hiver 2019, pour 47 millions d'euros bonus compris. Totalement surréaliste à l'époque, alors que le club de la capitale cherchait en priorité un milieu récupérateur, le recrutement du relayeur argentin (26 ans) avait aussi bien interrogé sur le fond que sur la forme. Long à se dessiner, il avait accentué les tensions entre Thomas Tuchel et son ancien directeur sportif Antero Henrique. Derrière, les prestations du joueur avaient alterné entre l'insignifiant et le médiocre, comme au soir d'une défaite indigne à Montpellier (3-2, le 30 avril 2019).

En nette progression sur la première partie de saison 2019-2020, avant de connaître un nouveau trou d'air en début d'année (1 titularisation en 9 matchs de L1), Paredes semble enfin avoir trouvé sa place dans les plans de Tuchel. Titulaire en finale de la Coupe de France contre St-Etienne, puis lancé en cours de matchs contre Lyon (finale de Coupe de la Ligue) et l'Atalanta (quart de finale de C1), il a excellé dans le 4-3-3 de l'entraîneur allemand pour affronter Leipzig, mardi soir en demi-finale (victoire 3-0), et postule logiquement à une place dans le XI qui se mesurera au Bayern en finale, dimanche.

La Fiorentina pense à prêt de deux ans

Mais avec Marco Verratti, Ander Herrera et Idrissa Gueye, les places sont chères au milieu de terrain et rien ne dit que ce statut de titulaire ponctuel ne sera pas remis en cause durant la saison. C'est sur cet argument que compterait se baser la Fiorentina, surprenant courtisan de Paredes sur ce mercato. D'après le Corriere dello Sport, le club italien caresse l'espoir de faire revenir en Serie A l'ancien de la Roma (2014-2017) et serait prêt à lui promettre une place de choix dans son effectif. Au-delà de convaincre le joueur, il s'agira aussi de faire plier les dirigeants parisiens. Ça s'annonce difficile, au vu de que la Viola compterait proposer : un prêt de deux ans assorti d'une option d'achat...