Info à la une
Ce qu'il faut savoir sur la 27e journée de L1Ce qu'il faut savoir sur les 8es de finale de la C1
Facebook Twitter Google+

Metz - Remonté après Aulas et la LFP, Metz crie au scandale !

Philippe Hinschberger est remonté !
Metz - Remonté après Aulas et la LFP, Metz crie au scandale !

Pénalisé de deux points (plus un avec un sursis) pour les incidents ayant eu lieu dans son stade lors de la réception de l'Olympique Lyonnais, le FC Metz a réagi avec vigueur aux décisions rendues par la Commission de discipline de la LFP, hier soir.

Pas besoin d'être bon en maths pour comprendre que le FC Metz a été désavantagé par la Commission de discipline, qui s'est prononcée hier soir sur les événements qui ont provoqué l'arrêts de la rencontre face à Lyon le 3 décembre dernier alors que le score était de 1-0. "Si on prend bêtement les faits, quand le match s’est arrêté, on avait trois points. Aujourd’hui, on nous enlève deux. Donc ça nous fait cinq points de moins", a noté Philippe Hinschberger au micro de RMC. "Faire rejouer le match à huis clos et nous enlever deux points, c’est un peu difficile à comprendre. Je ne vois pas pourquoi on tape sur le sportif", a poursuivi l'entraîneur Messin. "Donner des sanctions par rapport à des gens qui font arrêter un match, ça ouvre des portes. Bien sûr, il faut punir et faire tout ce qu’on peut pour que ça n’arrive pas. Mais ça ouvre des portes énormes. Je trouve ça assez dangereux."

Son président Bernard Serin est, bien sûr, du même avis. "C'est une décision incompréhensible car elle signifie que désormais dans le football français, les clubs et le championnat sont devenus les otages de quelques individus à qui on confère le pouvoir d'influencer sportivement les compétitions", regrette-t-il, dans les colonnes de L'Equipe cette fois. "Le FC Metz est une victime, et la commission a choisi de punir l'une des victimes pour dissuader les vrais coupables, qui ont pourtant été interpellés et placés sous contrôle judiciaire. Nous nous réservons bien entendu la possibilité de faire appel de cette décision qui n'aidera en rien à lutter contre la réitération de ce genre d'incidents."

Aulas "en a fait des tonnes"

Rétrogradés de la 18e à la 19e place à cause de cette décision, les Grenats en ont gros sur le coeur et leurs critiques ne visent pas simplement l'organe disciplinaire de la LFP. "La pression qu’a mis l’Olympique Lyonnais, par l’intermédiaire de son président (Jean-Michel Aulas, ndlr), qui a demandé des sanctions exemplaires, je ne trouve ça pas cool du tout", ajoute Hinschberger. "Il en a fait des tonnes. Il faudrait que chacun se rappelle que ça peut arriver à n’importe qui. Un pétard, c’est la moitié d’un stylo bille donc vous pouvez le rentrer n’importe où. Je déplore aujourd’hui l’absence de solidarité du football français. Je ne le souhaite à personne mais ça peut arriver dans tous les stades. Aujourd’hui, on est le petit FC Metz. Est-ce qu’on aurait agi de la même façon avec un grand club ?", interroge-t-il, avant de conclure : "le sentiment qui va prédominer demain (aujourd'hui) dans le vestiaire, ce sera le dégoût."

OL discipline Metz Incidents Metz-OL

Publié par ,

Ligue 1

Lyon

Dernier match - L1 - 26/02 17h00 Lyon 5-0 Metz

Prochain match - L1 - 03/03 20h45 Bordeaux - Lyon

Metz

Dernier match - L1 - 26/02 17h00 Lyon 5-0 Metz

Prochain match - L1 - 04/03 20h00 Metz - Rennes