Mexique - Le capitaine allume Neymar et met la pression sur l'arbitrage

Commentaire(s)
Mexique - Le capitaine allume Neymar et met la pression sur l'arbitrage
Les Mexicains craignent Neymar BRéSIL CDM 2018 MEXIQUE GUARDADO

En huitième de finale, le Mexique est tombé sur l'ogre mexicain. Après le champion du Monde en titre, l'Allemagne, la Verde s'apprête à se frotter à un autre favori, et à sa star, Neymar. "Nous connaissons tous Neymar", a commenté Andres Guardado sur le site de sa fédération. Le Neymar dribbleur, mais le Neymar provocateur également... "Ce n’est pas à moi, à nous de juger, mais aux arbitres, à la FIFA", a tranché le capitaine.

Face à une Seleçao solide, les coups de sifflets en faveur de l'ailier brésilien pourraient être préjudiciables... "Maintenant qu’il y a la VAR, ils doivent analyser son style de jeu et savoir comment le gérer, tonne Guardado. Nous savons qu’il aime exagérer les fautes, qu’il se jette beaucoup et c’est son style de jeu, mais la personne qui doit juger et stopper ça, c’est l’arbitre, pas nous." Une légère pression exercée sur les hommes en noir à quelques jours d'un match capital, le message est passé.

Commentaire(s)