MHSC - Battre l'OM ne serait "pas un exploit" pour Stéphane Sessègnon


Stéphane Sessègnon a réalisé un très bon match à Lorient, la semaine dernière.
MHSC - Battre l'OM ne serait 'pas un exploit' pour Stéphane Sessègnon

Pour la première fois depuis son arrivée à Montpellier, fin septembre, Stéphane Sessègnon était ce midi en conférence de presse, pour aborder la rencontre entre le MHSC et l'OM, demain soir (12e journée de Ligue 1). Un match lors duquel l'international béninois espère que la formation héraultaise, 16e de Ligue 1 avec un petit point d'avance sur la zone rouge, confirmera les belles dispositions affichées lors de ses deux dernières sorties, à Laval et Lorient.


Stéphane, comment aborder ce match face à Marseille ?

C’est un match particulier. C’est une équipe qui est très en vue en ce moment. Il faut préparer ce match différemment.

L’OM n’est pas très loin au classement, mais qu'en est-il dans le jeu ?

Je ne regarde pas souvent les matches à la TV, donc je ne sais pas. Je sais que nous, on est capable de faire un bon match et de gagner. Même si c’est Marseille, une belle équipe. Moi, je préfère me focaliser sur notre performance.

Après tout ce qu’il s’est passé ces derniers jours, le groupe est-il en train de créer quelque chose ?

Oui, j'ai l'impression. Ces dernières semaines n’ont pas été faciles. On a eu la blessure de Casimir (Ninga), des petits pépins, mais je crois qu’un groupe se créé oui. Il y a une belle ambiance, une prise de conscience de tous les joueurs. On a su se remobiliser, certains joueurs avaient la tête en-dessous. On en a discuté, on a parlé. Il était temps que chacun prenne ses responsabilités. Ça se passe plutôt bien et on espère que ça va continuer !

D’un point de vue personnel, jugez-vous votre prestation à Lorient comme votre meilleure avec le MHSC ?

S’il y avait eu une victoire au bout, j’aurais dit oui ! (rires) Sur le match de Lorient, j’avais une position plus offensive et j’adore ça. Je n'ai pas été catastrophique contre Caen, mais milieu récupérateur ou offensif, c’est différent pour moi...

Avez-vous profité de cette semaine pour travailler votre complémentarité avec Ryad Boudebouz ?

On a un peu le même profil de jeu, on est tous les deux des bons joueurs de ballon. Après, je pense que Ryad est meilleur dans l'organisation du jeu. À l’entrainement, on essaie de beaucoup communiquer. Ça se passe plutôt bien et on espère que ça portera ses fruits demain.

Battre l’OM serait-il un exploit ?

Non, ça ne doit pas être un exploit. A part le match de Monaco, où on se loupe en deuxième mi-temps, on est sur une bonne dynamique dans le jeu. Si on les bat, ce ne sera pas un exploit. On a de la qualité. Les résultats ne jouent pas en notre faveur, mais l’état d’esprit est là.

Un mot sur Rudi Garcia, votre ancien entraîneur au Mans (entre 2007 et 2008) ?

J'ai la chance de le connaître un peu, même si ça fait un moment que l’on n’est plus en contact. C'est une personne que j'admire beaucoup, il m’avait pris sous son aile au Mans. Je l’admire beaucoup. J’ai suivi sa carrière et ça ne m’étonne pas qu’il en soit arrivé là. Ce sera de belles retrouvailles pour moi.

Ligue 1

Marseille

Montpellier

Stéphane Sessègnon