MHSC - Les Montpelliérains ont (presque) dit adieu à l'Europe...

Commentaire(s)
MHSC - Les Montpelliérains ont (presque) dit adieu à l'Europe...
Giovani Sio et les Montpelliérains ont fait une bien mauvaise opération ce vendredi. ASSE DER ZAKARIAN MHSC CONGRé SIO MUKIELE 35E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Sur les hauteurs du classement depuis l'automne dernier, Montpellier descend lentement vers le ventre mou et sa défaite contre St-Etienne, ce vendredi soir, l'a presque définitivement condamné dans la course à l'Europe. Lucides, Michel Der Zakarian et ses hommes sont conscients que cet objectif n'est plus vraiment d'actualité...

Voilà, c’est fini… C’était un peu l’ambiance dans les coursives de la Mosson ce vendredi. Après leur défaite 0-1 devant St-Etienne, la troisième d’affilée après Bordeaux et Nice, les Montpelliérains voient l’Europe s’éloigner et en cas de victoire de l’OGCN demain à Strasbourg, ils pointeront à six longueurs de la sixième place - qualificative pour la Ligue Europa si le PSG remporte la Coupe de France - à deux journées de la fin. Michel Der Zakarian avait donc vu juste en milieu de semaine, en présentant ce match comme celui de la dernière chance. Ce soir, il accuse le coup. "Saint-Etienne est maintenant à 6 points de nous. Mentalement, ça fait mal", a-t-il reconnu.

"Il reste trois matchs et personne ne doit abandonner", a poursuivi l’entraîneur Montpelliérain, bien relayé par Giovanni Sio en zone mixte. "Non, non, rien n’est perdu ! Il faudra gagner et espérer que ceux devant nous fassent des mauvais matchs", a tenté de positiver l’attaquant ivoirien. Mais ces discours empreints d’optimisme n’ont pas masqué le début de résignation qui commence à gagner les rangs pailladins. "Oui, je pense que ça va être compliqué maintenant", a admis Daniel Congré. "C’était un match déterminant, mais on s’est loupé", a abondé Sio dans un sursaut de lucidité.

Après avoir passé une bonne partie de la saison dans le top 6, le MHSC a donc certainement dit adieu à tout espoir de retrouver la scène continentale l’année prochaine. L’enjeu du mois de mai sera donc de rebondir pour finir en beauté, à Nantes, contre Troyes et à Rennes. "On va se remettre au boulot, parce que la saison n'est pas finie", a justement noté Congré, comme pour se remobiliser autour d'un objectif quelque peu revu à la baisse. Après tout, en début de saison, Michel Der Zakarian n’avait prédit qu’un top 10 et cela paraissait déjà très ambitieux. Finalement, c’est peut-être la place de Montpellier...