MHSC - Nicollin dézingue (encore) ses recuteurs

Commentaire(s)
MHSC - Nicollin dézingue (encore) ses recuteurs
Une nouvelle crise interne se profile au MHSC MHSC NICOLLIN MUKIELE DOLLY

La crispation est tangible depuis plusieurs mois du côté de Grammont, et Louis Nicollin ne s'en cache pas : les choses se passent très mal avec sa cellule de recrutement. Une situation délétère qui a conduit le président montpelliérain à se lâcher en brocardant, une nouvelle fois, les membres de sa direction sportive : "Qu'on reste ou qu'on descende, il faut repenser la cellule de recrutement, en juin ça va bouléguer !" a-t-il affirmé, sur les ondes de France Bleu Hérault. En cause, notamment, l'arrivée récente de Nordi Mukiele qui ne trouve pas vraiment grâce aux yeux du dirigeant pailladin : "Il faut un grand défenseur et pas que des pipes, on a pris que des pipes et un bon attaquant, on a suffisamment de milieux de terrains."

Conseillant à sa cellule "d'aller au Cirque Pinder", Louis Nicollin s'interroge également sur départ de Kévin Bérigaud, parti en prêt du côté d'Angers, insistant sur le fait que, d'après lui, l'ancien buteur d'Évian n'a pas réellement eu sa chance sous les couleurs du MHSC : "Si tu fais jamais jouer un joueur, tu ne peux pas savoir s'il est bon." Seule éclaircie au programme pour les supporters montpelliérains, l'arrivée potentielle de Keagan Dolly, attaquant sud-africain du Mamelodi Sundowns, que confirme le président héraultais : "Je pense que ça va se faire."