Milan - Tiémoué Bakayoko a insulté Gattuso

Commentaire(s)
Milan - Tiémoué Bakayoko a insulté Gattuso
Les nerfs de Tiémoué Bakayoko ont lâché lundi soir.

En l'emportant devant Bologne hier soir (2-1), le Milan a conservé un infime espoir de se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions (5e à trois points du 4e, l'Atalanta Bergame). La rencontre avait pourtant bien mal débuté pour les Lombards, perturbés par une scène rocambolesque sur le bord du terrain à la demi-heure de jeu. Relégué sur le banc pour être arrivé en retard à un entraînement la semaine dernière, Tiémoué Bakayoko a mis trop de temps à se préparer pour remplacer Lucas Biglia, ce qui a rendu fou de rage son entraîneur Gennaro Gattuso. Ce dernier a alors choisi José Mauri pour rentrer en jeu et s'est ensuite expliqué avec le milieu de terrain Français, qui lui a rétorqué un "Fuck off, man !", comme on a pu le voir sur les images retransmises en direct.

"Je lui avais dit d’entrer, il a mis du temps à se préparer et j’ai changé d’avis", s'est justifié Gattuso après le match. "Il a attendu 7-8 minutes. On est dans un grand club, il faut respecter tout le monde. Ils peuvent tout me dire, il faut juste respecter le vestiaire. Je réglerai ça dans le vestiaire, avec ma langue. Celle qui ne peut pas être utilisée à la télé. Tout le monde peut m’insulter. Mais après on règle ça dans une pièce entre quatre yeux." Leonardo, le directeur sportif du Milan, a laissé entendre qu'une sanction attend Bakayoko. "On ne lui fera pas un procès public. Il a beaucoup de qualités, mais s’il fait une erreur il paiera. L’institution Milan ne peut pas être touchée. Nous, on passe. Milan reste. On réglera ça en interne." Prêté jusqu'à la fin de la saison par Chelsea, l'ancien Monégasque a affaibli ses chances de rester à Milan, qui dispose pourtant d'une option d'achat estimée à 35 millions d'euros.