Nice - Jim Ratcliffe perdrait patience

Commentaire(s)
Nice - Jim Ratcliffe perdrait patience
Les actuels actionnaires Niçois tardent à finaliser les opérations... Ratcliffe s'impatiente

Autorisé il y a quelques jours par l'autorité de la concurrence, le rachat de Nice par la société Ineos tarde à arriver. En effet, les actuels actionnaires sinoaméricains mettent du temps à finaliser le dossier de vente du club. Dans la dernière ligne droite du mercato, les acheteurs aimeraient boucler l'opération le plus vite possible afin de pouvoir s'activer sur le marché des transferts, qui se termine le 2 septembre, à 18h en France. Les Niçois, qui envisagent de renforcer leur effectif sur tous les fronts, ne peuvent pour le moment pas agir puisqu'Ineos n'a pas encore injecté son capital dans le club. Ainsi, les pistes Dolberg, Ounas ou encore Nsoki tardent à s'officialiser. Aussi, celle menant à Alexis Claude-Maurice pourrait même échapper au club azuréen.

En interne, Ratcliffe commencerait même à s'impatienter. Une source proche du racheteur, qui précise que "Jim Ratcliffe a fait preuve de beaucoup de patience et de sang-froid" assure que le milliardaire britannique a consenti beaucoup d'efforts et a vraiment envie d'investir son temps et son argent dans le club entraîné par Patrick Vieira. Malgré tout, le "closing" devrait intervenir ce lundi et la nouvelle équipe dirigeante pourrait être présentée jeudi prochain, lendemain de la rencontre opposant Nice à l'OM. Après cela, les choses devraient s'accélérer du côté de l'Allianz Rivieira, où les recrues évoquées plus haut devraient se succéder pour renforcer un effectif qui a obtenu deux victoires en deux journées de Ligue 1.