OGCN - Patrick Vieira menace de quitter l'OGC Nice

Commentaire(s)
OGCN - Patrick Vieira menace de quitter l'OGC Nice
Patrick Vieira ne voit pas d'un bon oeil les retours de Rivère et Fournier. MERCATO

Bientôt racheté par Jim Ratcliffe, l'OGC Nice pourrait perdre son entraîneur Patrick Vieira. Celui-ci ne verrait pas d'un bon oeil les retours annoncés de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, voulus par le futur propriétaire.

Dans moins d'un mois, l'OGC Nice entamera sa saison de Ligue 1 avec la réception d'Amiens à l'Allianz Riviera (le 10 août). D'ici-là, du mouvement va intervenir sur la Côte d'Azur, où un changement de propriétaire est à l'étude. Jim Ratcliffe, le richissime homme d'affaires Anglais, est sur le point de racheter le Gym contre environ 100 millions d'euros. Rien n'est encore officiel, mais l'accord est total entre les différentes parties concernées.

Si ce turnover annoncé au sommet du club attire tous les regards, d'autres sont également en train de se mettre en place en coulisses. Les retours de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier dans l'organigramme sont effectivement évoqués, seulement six mois après leurs départs. En janvier dernier, ils avaient annoncé à la surprise générale qu'ils quittaient leurs fonctions de président et de directeur général, en raison de désaccords avec l'actionnaire encore en place Chien Lee.

Une clause lui permet de quitter l'OGCN en cas de retour du duo Fournier-Rivère

Ratcliffe, qui a probablement entendu parler des travaux réalisés ces dernières années par Rivère et Fournier, a donc décidé de s'en entourer. Un choix qui ne plait pas à tout le monde, en particulier chez Patrick Vieira. L'entraîneur des Aiglons, qui avait été recruté par les futurs-ex-dirigeants l'été dernier, n'avait pas du tout apprécié de les voir partir sans le prévenir quelques mois plus tard. D'après L'Equipe, il aurait même fait inscrire dans son contrat, cet hiver, une clause lui permettant de quitter l'OGCN en cas de retour de Rivère et Fournier. Celle-ci lui offrirait la possibilité de mettre les voiles, deux ans avant la fin de son bail, avec la garantie de percevoir un an de salaire en compensation. En cas de départ, la piste menant à Newcastle, intéressé depuis le départ de Rafael Benitez, devrait rapidement resurgir.

Ce sentiment de défiance de Vieira s'expliquerait également par sa volonté de conserver, autour de lui, Gilles Grimandi et Matthieu Louis-Jean. Les deux hommes, qu'il a fait venir après la nomination de Gauthier Ganaye à la présidence, sont chargés du recrutement et verraient leurs prérogatives rognées, notamment par Fournier. Ce dernier serait déjà de retour aux affaires et plancherait sur de nombreux dossiers en lien avec le mercato niçois. Pas encore officiellement à la manoeuvre à Nice, Jim Ratcliffe a déjà une sacrée équation à résoudre...