OL - Aulas ferme la porte à un gros départ et l'ouvre à d'éventuelles recrues !

Commentaire(s)
OL - Aulas ferme la porte à un gros départ et l'ouvre à d'éventuelles recrues !
Aulas s'est projeté sur le prochain mercato de l'OL. MERCATO

Interrogé par Foot Mercato, Jean-Michel Aulas est revenu sur les résultats financiers présentés par l'OL, hier. Selon lui, ils peuvent laisser augurer un mercato estival relativement calme pour le club lyonnais. Du moins dans le sens des départs...

La semaine de l'Olympique Lyonnais est décidément très agitée, cette semaine, en coulisses. Après le flot de polémiques consécutives à ses écarts sur le réseau social Twitter, Jean-Michel Aulas a présenté mardi les résultats financiers du club rhodanien au 31 décembre dernier. Des résultats toujours déficitaires, mais qui marquent une réelle amélioration par rapport à l'année dernière (résultat opérationnel de -7,8 M€ contre -14 M€ fin 2013). Et il n'en fallait pas moins pour que le patron de l'OL s'en réjouisse.

Dans un entretien téléphonique réalisé avec nos confrères de Foot Mercato, JMA souligne "une réduction des pertes sportives" sur le premier semestre, mettant ainsi en exergue "la capacité dès l'année prochaine de revenir à l'équilibre", le tout "sans vente de joueurs". Une information qui viendra ravir les supporters Lyonnais, inquiétés par des rumeurs persistantes concernant l'avenir des Gonalons, Fekir et autre Lacazette. Mais doit-on totalement exclure un départ d'une telle envergure cet été ? Pas sûr. "Je ne dis pas qu’il n’y aura aucune vente, mais on est prêt en termes de stratégie à garder l’effectif actuel pour l’essentiel, assure Aulas. J’aime mes joueurs, je suis parfois déraisonnable. Une offre énorme peut être une condition indispensable, mais pas suffisante."

Les nombreux prétendants des pépites rhodaniennes sont donc prévenus. Mais qu'en est-il d'éventuelles arrivées estivales ? "Pourquoi pas se montrer actifs, interroge le dirigeant, avant de nuancer. Ceci étant, on est dans une ère différente, où on va d'abord miser sur la formation de joueurs de proximité et de l'étranger, qui arrivent en fin de formation."

Toutefois, une condition pourrait permettre une ambitieuse campagne de recrutement : un podium en fin de saison, synonyme de qualification pour la prochaine édition de la plus prestigieuse, mais aussi la plus lucrative des compétitions européennes, la Ligue des Champions. "Si on arrivait à se qualifier en Ligue des Champions, on ne s’interdit rien, tout en respectant le business model existant, qui consiste à investir moins sur des transferts de joueurs." Et au regard du classement, où l'OL figure toujours à la première place, onze points devant le quatrième, Monaco, il n'est pas difficile d'imaginer les hommes d'Hubert Fournier disputer quelques alléchantes affiches européennes, la saison prochaine. Et d'assainir encore un peu plus les finances d'un club dont l'avenir s'annonce radieux.