à la une
Vendredi 10 Avril

OL - Bruno Guimaraes a frappé fort !

Commentaire(s)
8ES LDC VIDEOS FOOT

Crédité d'un 8/10 par notre rédaction, Bruno Guimaraes a rendu une prestation de haut-vol face à la Juventus, mercredi, pour ce qui n'était que sa deuxième apparition avec l'OL.

Dans un post Instagram publié tard mercredi soir, la compagne de Thiago Mendes s’est grimée en clown, en référence aux récentes critiques des supporters lyonnais adressées à Rudi Garcia, probablement pour reprocher à ce dernier d’avoir laissé son homme sur le banc face à la Juventus Turin (1-0). Le choix de l’entraîneur lyonnais de titulariser Bruno Guimaraes au milieu de terrain, au détriment de l’ancien lillois, n’avait pourtant rien d’une mauvaise blague. Le transfuge de l’Athletico Paranaense, qui disputait là seulement son deuxième match sous les couleurs de l’OL (son tout premier en Champions League), a affiché un niveau auquel on ne l’attendait pas si tôt et s’est parfaitement incorporé dans le collectif rhodanien.

"C’est son deuxième match avec nous et c’est comme s’il était là depuis six mois", note son compatriote Fernando Marçal. "C’est un joueur qui a beaucoup de confiance, beaucoup de caractère. On est très content de lui." Anthony Lopes, après l’avoir vu à l’oeuvre à Metz la semaine dernière, est moins surpris de sa performance XXL face aux Bianconeri. "Il a montré pas mal de choses déjà à Metz, il a juste bien confirmé ce soir (mercredi). C’est un joueur très à l’aise balle au pied, très disponible pour ses coéquipiers."

Positionné en sentinelle en phase de possession, Guimaraes a orchestré tout le jeu lyonnais, particulièrement bien léché au cours d’une première mi-temps où il a touché pas moins de 44 ballons (68 au total). Sa justesse technique lui a permis d’apporter du liant aux offensives lyonnaises (96,4% de passes réussies dans le camp adverse), notamment en trouvant régulièrement, dans la largeur, les pistons Léo Dubois et Maxwel Cornet. "C’est un joueur qui voit clair, qui est technique, qui ne perd pratiquement jamais le ballon et à qui on peut le donner pour fluidifier le jeu, l’écarter", souligne Garcia. "Techniquement, il est très bon, notamment dans les petits espaces et le jeu court."

Au-dessus du lot techniquement... et physiquement

Sa deuxième mi-temps fut plus laborieuse, au sens noble du terme. Son équipe a davantage subi mais le jeune brésilien (22 ans), supervisé en tribunes par des membres de la Seleçao, a été l’un des derniers Lyonnais à baisser de pied physiquement. Il est même le joueur qui a parcouru le plus de terrain sur la pelouse du Groupama Stadium (12,71km). "Ce n’était pas sûr qu’il puisse aller au bout aujourd’hui", reconnaît Garcia, qui l’a pourtant laissé terminer le match. "Là où je ne le connaissais pas encore bien, c’est sur le plan défensif, mais là aussi il est très intéressant. Il est intelligent, il coupe les trajectoires." Avec quatre interceptions (record du match) et sept duels gagnés (sur huit disputés), le natif de Rio a effectivement rendu de fiers services à la défense lyonnaise.

"C’est un jeune bien formé. Il a beaucoup d’humilité. Il a la capacité de voir les situations avant. Il donne du rythme, il sait garder les ballons de temps en temps, peut apporter du danger... C’est un très grand joueur", résume Juninho, à l'origine de son transfert pour 20 M€ cet hiver. Cet investissement, on peut l’avancer sans prendre trop de risques, ressemble à une très bonne affaire pour l’OL, qui en récolte les fruits plus tôt que prévu. Quoiqu’en pensent ses proches, on ne peut pas en dire autant de Thiago Mendes...