à la une
Mardi 27 Octobre

OL - Cherki, la première page de l'histoire

Commentaire(s)
OL - Cherki, la première page de l'histoire
Cherki a brillé face à Nantes. 16ES CDF

Étincelant samedi soir face à Nantes, Rayan Cherki a porté l'Olympique Lyonnais pour son premier match face à une équipe de Ligue 1.

S'il a inscrit son premier but en professionnel le 4 janvier face à Bourg-Péronnas, un quart d'heure après son entrée en jeu, Rayan Cherki a réalisé son premier match référence samedi soir, face à Nantes. Titulaire pour la première fois de sa carrière avec les pros, l'attaquant de 16 ans a porté son équipe à bout de bras à Nantes (3-4, résumé et notes). Il ne lui a fallu qu'une minute de jeu pour marquer, un but annonciateur de ce qui allait suivre, tout simplement. Ensuite, Cherki s'est offert un doublé, a délivré deux passes décisives et a provoqué un penalty. Le constat est donc simple, le jeune Gone a été impliqué sur chaque but de son équipe. Pour quelques centimètres seulement et une frappe légèrement trop croisée, il a manqué de peu de réaliser un coup du chapeau.

Au micro d'OLTV, le héros de la soirée est revenu sur sa performance. "En première période on était très bien collectivement. On a trop reculé sur la fin mais on apprend ensemble, on a serré les dents et la qualification fait plaisir. C’est grâce à mes coéquipiers que j’ai fait ce match, il ne faut pas s’arrêter sur mes statistiques, c’est toute l’équipe" a-t-il souligné, avant de se projeter, déjà, sur les prochains matchs : "il faut s’occuper des échéances qui arrivent maintenant. On avait comme objectif cette année d’être en lice dans les quatre compétitions. Mardi on va jouer avec la hargne pour aller au Stade de France et gagner un titre". L'esprit collectif avant tout, donc. C'est d'ailleurs l'un des points que Rudi Garcia a relevé après le match, lorsqu'il a tenu à avertir son joyau.

Garcia l'avertit, ses coéquipiers le couvrent d'éloges

"Rayan Cherki, on sait que c'est un garçon qui a les capacités pour être décisif. Bien sûr que ça, ça m'a plu. Bien sûr que mon rôle c'est aussi d'abaisser les niveaux parce que tout le monde va le porter aux nues [...] Ce qui m'a plu à moi, c'est son jeu collectif avec les autres ce soir, l'intelligence de ses choix de jeu, et ses courses défensives. S'il continue comme ça, il pourra continuer à progresser". A ce rythme-là, nul doute que Cherki devrait faire parler de lui dans le championnat de France dans un avenir proche. Car s'il s'est révélé aux yeux du grand public samedi soir, Rayan Cherki n'a pas étonné ses coéquipiers. Chaque jour, ces derniers observent le potentiel du jeune numéro 8 à l'entraînement. A l'issue du match, ils n'ont pas tari d'éloges à son sujet.

"On le voit à l’entraînement, peut-être qu’il vous a surpris vous, mais pas nous. A lui de garder la tête sur les épaules. C’est vrai qu’il est très à l’aise avec le ballon. Sa seule préoccupation pour lui, c’est de poursuivre sur cette lancée-là, de continuer à grandir. On sent déjà que c’est quelqu’un de mûr malgré son jeune âge" a confié le gardien Anthony Lopes à son sujet. Il était également question de maturité dans les propos de Terrier, lequel a profité d'une merveille de passe de Cherki pour inscrire le 3ème but lyonnais. "C’est un phénomène. Beaucoup de gens misent sur lui. Je ne veux pas m’avancer trop vite car on a connu des futurs grands qui n’ont ensuite pas fait la carrière qu’on leur prédisait. Mais, moi, je mets une pièce sur lui quand même. Il a une maturité extraordinaire pour son âge". Désormais lancé, Rayan Cherki aura peut-être l'occasion de confirmer mardi soir face à Lille, en Coupe de la Ligue.