à la une
Dimanche 29 Novembre

OL - Ferland Mendy raconte sa jeunesse et ses soucis de santé

Commentaire(s)
Ferland Mendy devrait être titulaire face à Paris ce dimanche (21h).
Ferland Mendy devrait être titulaire face à Paris ce dimanche (21h).

Ce dimanche, Ferland Mendy va affronter le PSG avec l'OL, un club qu'il connaît bien puisqu'il y a passé quelques années de sa jeunesse.

Ferland Mendy (23 ans) devrait bien être titulaire ce soir, à l'occasion de la réception du Paris Saint Germain au Groupama Stadium. Depuis son arrivée à Lyon à l'été 2017 en provenance du Havre, l'arrière gauche a gravi les échelons à une vitesse folle, jusqu'à célébrer sa première apparition avec l'Equipe de France en novembre dernier. Et pourtant, ce parcours a été semé d'embûches pour le natif Meulan-En-Yvelines. Dans une interview pour Le Parisien, il raconte comment il a bien failli ne jamais remarcher, alors qu'il était au PSG : "J’ai eu une arthrite à la hanche à 14-15 ans. Pendant trois mois, j’étais à l’hôpital Necker, plâtré. Ensuite, je suis allé faire une longue rééducation pendant cinq ou six mois au centre de Bullion, près de Rambouillet", avant de poursuivre : "A Bullion, j’ai pu enlever mon plâtre. Mais je n’ai pas marché avant longtemps. Je suis resté en chaise roulante pendant un bon moment. Puis en chariot plat. Et petit à petit, ils m’ont réappris à marcher. Pas à pas."

Malgré cette épreuve difficile, il explique qu'abandonner son rêve de devenir footballeur professionnel n'a jamais été une option : "Mais honnêtement, je n’ai jamais baissé les bras. Même à ce moment-là, dans ma tête, je me disais : "c’est impossible que je ne remarche pas, que je ne rejoue pas au foot" [...].C’est dur sur le moment. Mais quand vous avez 14-15 ans, vous êtes jeune, vous êtes dans l’insouciance. Je ne me suis jamais fait à l’idée. Je voulais être footballeur pro depuis tout petit et je me disais : "pourquoi les autres et pas moi ?" Je devais forcément finir pro".

Un nouveau départ

Ainsi, le franco-sénégalais a réintégré le centre de formation du PSG après sa guérison, mais il a fallu repartir de zéro.. "Je suis revenu après ma blessure mais il ne faut pas se mentir, je n’étais pas du tout au niveau. Je réapprenais les bases du football, j’apprenais à contrôler, à faire des passes. A la fin de la saison (à 17 ans), le club ne savait pas trop quoi faire avec moi, me faire venir au centre ou pas. J’avais quand même repris du niveau (sourires). Au final, ils ont mis du temps. Alors, j’ai fait ma lettre de démission et je suis parti (rires)." Ferland Mendy est alors parti à Mantes-la-Jolie pour se relancer, comme il l'explique : "Je suis parti à Mantes dans l’optique de rebondir."

Aujourd'hui à Lyon où il répète les bonnes performances, le latéral des Gones ne se fixe aucune limite mais il garde la tête sur les épaules. S'il n'exclut pas un départ dans un club aux ambitions encore plus élevées, il assure qu'il est épanoui dans le Rhône : "Mais pour l’instant je suis bien ici. L’OL, ce n’est pas une petite équipe, c’est une grande équipe. C’est un club qui a un vécu". Et concernant le choc qui l'attend face au PSG ce dimanche, il estime que l'Olympique Lyonnais a toutes ses chances : "C’est une grande équipe. Mais, l’année dernière, on a rivalisé (victoire 2-1 à la dernière minute). Pourquoi pas là ?"