OL - Garcia réagit à l'accueil hostile des supporters

Commentaire(s)
OL - Garcia réagit à l'accueil hostile des supporters
Garcia veut reconquérir le coeur des supporters. 10E JOURNéE L1

Pour son premier match comme entraîneur de l'OL, Rudi Garcia a commencé comme à Lille et Marseille : par un match nul et vierge, face à Dijon (0-0). Outre le résultat, cette rencontre était attendue pour l'accueil des supporters du Groupama Stadium à l'égard du nouvel entraîneur de leur club, passé sans transition de l'OM à l'OL. Et comme attendu, les sifflets ont été nombreux dans les tribunes. "Comme je le disais avant le match, on préfère tous être bien accueillis, positivement, et appréciés, mais ce n'est pas l'important. L'essentiel, c'est que les joueurs aient été soutenus tout le match, ce qui a été le cas. Après, si ça ne convient pas en termes de résultats ou en termes de contenu, c'est normal que le public manifeste son mécontentement. On ne pouvait pas finir plus offensifs, je n'avais plus d'attaquants sur le banc (après les entrées de Cherki et Traoré). J'aurais bien aimé que ça se décante sur la fin, mais il y avait toujours un pied, Gomis (le gardien de Dijon). Bravo à Dijon" a expliqué Garcia.

D'après lui, c'est le devoir de l'équipe de reconquérir le coeur des supporters car s'il a été sifflé, les joueurs ont eux aussi perçu l'hostilité de leurs fans avec notamment le déploiement d'une banderole. "Je demanderai aux joueurs comment ils l'ont vécue. Je pense que c'est à nous de mettre nos supporters derrière nous, en commençant peut-être mieux le match. J'avais demandé à partir fort, qu'on fasse tout pour marquer vite. On a fait cinq bonnes premières minutes. Après, on a trop laissé jouer cet adversaire, un peu trop reculé. Mais on a été beaucoup plus conquérants en seconde période, on a mis notre jeu en place. On peut gagner plein de matches, je n'ai aucun doute là-dessus" a ajouté le coach français.